MediaTek annonce son SoC Helio X30 avec 10 cœurs en 10 nm

Ils sont binaires chez MediaTek
MediaTek annonce son SoC Helio X30 avec 10 cœurs en 10 nm

Avec son SoC Helio X30, MediaTek mise tout (ou presque) sur le chiffre 10 : 10 cœurs ARM, 10 nm, HDR10 et 4G catégorie 10. Les premiers smartphones équipés d'une telle puce arriveront au second trimestre.

Au cours des dernières semaines, les fabricants de SoC ont dévoilé leur nouveau modèle haut de gamme : Snapdragon 835 chez Qualcomm et Exynos 9 Series 8895 chez Samsung. C'est maintenant au tour de MeadiaTek de se lancer à l'occasion du MWC de Barcelone avec le Helio X30.

10 cœurs ARM, dont deux Cortex-A73

Comme ses concurrents, MediaTek utilise une finesse de gravure de 10 nm pour sa nouvelle puce. Elle intègre pas moins de 10 cœurs, contre huit pour les SoC de Qualcomm et Samsung. Dans le détail, il est question de deux Cortex-A73 à 2,5 GHz – qui sont les plus puissants actuellement disponibles chez ARM – de quatre Cortex-A53 à 2,2 GHz et enfin de quatre autres Cortex-A35 à 1,9 GHz.

Cette architecture en trois blocs est pilotée par une technologie maison, CorePilote 4.0, qui active les différents éléments en fonction du besoin. Selon le fabricant, cela permet d'offrir « une variété de configurations ». Un savant mélange entre performance et consommation peut ainsi être mis en place :

MediaTek Helio X30

Le Snapdragon 835 utilise pour rappel huit cœurs Kryo 280, contre quatre Cortex-A53 et quatre autres « maison » chez Samsung. Là encore, les deux blocs de quatre s'activent en fonction des besoins. Il sera intéressant de voir si la solution avec trois clusters de MediaTek permet d'obtenir une différence notable dans la pratique.

Pour la partie graphique, on retrouve un GPU PowerVR Series7XT (800 MHz) de chez Imagination.

4G Catégorie 10, HDR10, double capteur optique, etc.

Un modem 4G catégorie 10 (jusqu'à 450 Mb/s en téléchargement et 150 Mb/s en upload) est aussi de la partie. Il prend en charge jusqu'à trois bandes de fréquences différentes en download et deux en upload. Les technologies VoLTE et VoWIFI sont gérées, ainsi que le Wi-Fi 802.11ac et le Bluetooth (norme non précisée).

MediaTek indique qu'il prend en charge la décompression de vidéo 4K avec HDR10, qu'il supporte les configurations avec deux capteurs optiques à l'arrière (2x 16 Mpixels au maximum) et qu'il intègre deux ISP et un VPU (Vision Processing Unit) pour le traitement des images sur 14 bits.

Le fabricant annonce enfin que la production de masse a d'ores et déjà commencé. Des smartphones exploitant cette puce devraient être annoncés durant le second trimestre de l'année selon MediaTek.

 

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

27 commentaires
Avatar de mooms INpactien
Avatar de moomsmooms- 02/03/17 à 09:12:00

Prems

Avatar de bobo38 INpactien
Avatar de bobo38bobo38- 02/03/17 à 09:31:16

mooms a écrit :

Prems

Avatar de Juju251 Abonné
Avatar de Juju251Juju251- 02/03/17 à 10:42:02

Ce bazar les différents types de cores Arm ...
Il y a un intérêt (en pratique je veux dire) a avoir une telle asymétrie ?
Ce doit être loin d'être simple pour gérer les commutations de tâches entre les différents cores aux capacités différentes ...

Avatar de atchisson Abonné
Avatar de atchissonatchisson- 02/03/17 à 11:08:12

Est ce qu'un même processus peut tourner en parallèle sur plusieurs types de cores ?

Avatar de shlagevuk Abonné
Avatar de shlagevukshlagevuk- 02/03/17 à 11:20:50

L'intérêt est d'avoir trois profiles de performance/w pour avoir au final le meilleurs rapport  expérience utilisateur  par  watt.
La commutation n'est pas si coûteuse que ça dans un environnement où la majorités des tâches sont destinés à un humain. Une migration de 500µs n'est pas vraiment importante à cette échelle.

Avatar de Darok Abonné
Avatar de DarokDarok- 02/03/17 à 11:26:58

Ce que j'arrive pas à comprendre c'est comment ils ont fait pour ne pas supporter galileo, il faut payer pour le supporter ?

Il reste plus qu'à voir comment se comporte le gps, point faible de ce que je sache chez mediatek, et ce qu'il en sera des ROM alternatives.

Avatar de piwi82 INpactien
Avatar de piwi82piwi82- 02/03/17 à 11:32:59

Juju251 a écrit :

Ce bazar les différents types de cores Arm ...
Il y a un intérêt (en pratique je veux dire) a avoir une telle asymétrie ?

shlagevuk a écrit :

L'intérêt est d'avoir trois profiles de performance/w pour avoir au final le meilleurs rapport expérience utilisateur par watt.

Le simple fait de modifier dynamiquement la fréquence du processeur (comme Intel le fait depuis 2005) n'est pas suffisant ?
Honnêtement j'ai aussi de gros doutes sur le réel intérêt d'une telle architecture, ou alors Android n'en finit pas de prendre de l'embonpoint.

Avatar de anonyme_8eff0e03e8c4737f01fb3d45653bdc61 INpactien

Juju251 a écrit :

Ce bazar les différents types de cores Arm ...
Il y a un intérêt (en pratique je veux dire) a avoir une telle asymétrie ?
Ce doit être loin d'être simple pour gérer les commutations de tâches entre les différents cores aux capacités différentes ...

Oui, il y a un intérêt évident : marketing.

Ca fait quelques années que le nombre de coeurs est devenu un argument commercial, alors on s'engouffre généreusement dans cette voie.
Et ça marche à tel point que toute notion de rendement énergétique est occultée et qu'on oublie facilement qu'il est parfaitement possible de faire tourner plusieurs tâches sur un coeur performant, bien plus efficacement que plusieurs tâches sur plusieurs coeurs pas performants.
 
Les cores et la fréquence ça vend. L'autonomie et l'efficacité énergétique, ça ne figure jamais sur une fiche technique en premier argument.

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 02/03/17 à 12:00:50

C'est lié aux architectures risc je dirais, tu as des processeurs moins polyvalents donc il faut en avoir plus -et des différents- pour rester polyvalent...

Dans ce que j'en comprend pour cette archi là :
Le A53 est 64 bits, le A35 gère le 32 et le 64 bits.
Quant au A73, sans être spécialiste je pense qu'ils sont là pour pouvoir bosser avec les dernières générations de puces graphiques qui vont avec l'armV8 et utilisent un bus de données plus costaud.

Si quelqu'un s'y connait mieux que moi il pourra sans doutes détailler plus les enjeux du rapport consommation/fonctionnalités et lien au noyau linux qui président au choix de ces archis combinant des coeurs différents. Dans tous les cas ce n'est pas juste l'équivalent d'un overclock.

Edit : https://fr.wikipedia.org/wiki/Big.LITTLE

Édité par yvan le 02/03/2017 à 12:05
Avatar de quicky_2000 INpactien
Avatar de quicky_2000quicky_2000- 02/03/17 à 12:48:21

yvan a écrit :

C'est lié aux architectures risc je dirais, tu as des processeurs moins polyvalents donc il faut en avoir plus -et des différents- pour rester polyvalent...

Dans ce que j'en comprend pour cette archi là :
Le A53 est 64 bits, le A35 gère le 32 et le 64 bits.
Quant au A73, sans être spécialiste je pense qu'ils sont là pour pouvoir bosser avec les dernières générations de puces graphiques qui vont avec l'armV8 et utilisent un bus de données plus costaud.

Si quelqu'un s'y connait mieux que moi il pourra sans doutes détailler plus les enjeux du rapport consommation/fonctionnalités et lien au noyau linux qui président au choix de ces archis combinant des coeurs différents. Dans tous les cas ce n'est pas juste l'équivalent d'un overclock.

Edit : https://fr.wikipedia.org/wiki/Big.LITTLE

Tu as surtout l architecture interne des coeurs qui est differente.
Par exemple tu as certains coeurs qui sont Out Of Order et d autres In Order.
Cela n a pas du tout le meme cout en silicium et tu n obtiens pas du tout les meme perfs non plus.
 Il y a plein de choses en internes qui changent (Taille du pileline, registres virtuels, predictions de branches etc etc) et qui vont faire que tu auras un proc tres performant et tres gourmand ou un proc efficace energiquement mais moins performant.
Si c etait juste une histoire de frequence Intel aurait perce sur le mobile en juste reduisant la frequence de ces coeurs....
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact