Chez Intel, des vidéos de teasing en attendant les nouveaux IGP/GPU

Y'a plus qu'à
Chez Intel, des vidéos de teasing en attendant les nouveaux IGP/GPU

Intel avance sur le chemin qui doit le mener au lancement de son nouveau GPU Xe l'année prochaine. Mais pour le moment, la société privilégie les vidéos de teasing aux détails plus concrets. 

C'est l'année prochaine qu'Intel doit lancer son premier GPU « nouvelle génération », connu pour le moment sous le petit nom de Xe. Pourtant, on en sait encore assez peu à son sujet.

L'équipe mise en place par Raja Koduri, où l'on retrouve plusieurs de ses anciens collègues du Radeon Technologies Group d'AMD, semble désormais à l'œuvre. Elle est néanmoins restée assez discrète à l'occasion du CES de Las Vegas se déroulant peu après des Architecture Days privés, où la société a rapidement évoqué ses projets.

Gen11 avant Xe

Et pour cause, le premier lancement d'importance à venir est la partie graphique intégrée Gen11 qui sera proposée avec Ice lake. Elle devra faire ses preuves après les promesses effectuées le mois dernier.

Outre de meilleures performances grâce à une architecture améliorée et jusqu'à 64 unités de calcul (contre 24 précédemment), elle doit permettre de mieux lutter contre les APU Ryzen d'AMD. On attend également l'arrivée du rafraichissement variable et autres petites améliorations qui peuvent changer le quotidien des utilisateurs.

Il est d'ailleurs question d'un nouveau panneau de contrôle, vanté depuis quelques semaines. 

Mais pour le moment on sait peu de choses le concernant, notamment pour ce qui est de sa date de sortie. Le compte Twitter de l'équipe en charge de la partie graphique chez Intel nous a de son côté invité à patienter. On se contentera donc de la vidéo diffusée récemment.

Promesses et vidéos

C'est d'ailleurs l'un des marqueurs de la nouvelle équipe Intel Graphics : sa communication se veut bien plus active, multipliant les teasing, sans forcément entrer dans le concret.

Une pratique qui n'a pas toujours réussi à Raja Koduri et Chris Hook du temps où ils étaient chez AMD. On se rappelle en effet des multiplies évènements Capsaicin où la presse était invitée à suivre de (longues) conférences pleines de promesses d'un futur alléchant... avant le lancement des Radeon RX Vega 56/64, et le succès qu'on leur connait.

Il faut donc là encore se contenter de vidéos qui doivent donner envie de rejoindre l'équipe, ou de patienter en prenant « le chemin d'une nouvelle expérience visuelle [...], plus qu'un voyage c'est une odyssée » :

Heureusement, la Games Developers Conference (GDC) de mars puis le Computex en juin devraient sans doute être l'occasion de premières annonces, plus concrètes.

Changement de culture

On note un autre changement, plus intéressant, avec une équipe qui se dit plus à l'écoute et qui multiplie les initiatives communautaires, notamment envers les développeurs.

Un enjeu qui sera crucial lorsqu'il s'agira d'embarquer tout le monde pour aller au-delà des puces intégrées et exploiter un nouvel écosystème autour des GPU maison. Mais aussi d'enthousiasmer les clients, tant dans le domaine de l'entreprise que les joueurs, avec des approches qui seront forcément différentes.

Si AMD et NVIDIA ont déjà leur base de fans, Intel devra construire la sienne sur ce terrain. Et autant dire qu'après son approche commerciale des dernières années... rien n'est gagné.

Execution is everything

Mais au final, ce qui comptera avant tout, ce sera la qualité des produits proposés, ainsi que le niveau de performances face à la concurrence. Comme l'a montré AMD ces dernières années sous la direction de Lisa Su, toutes les promesses du monde ne valent rien si une exécution solide de la feuille de route n'est pas là.

Par le passé, les équipes de Raja Koduri ont déjà pêché de ce point de vue. Espérons que leur passage chez Intel et la grande liberté qui semble leur être donné permette de changer les choses. Car le projet Xe apparaît comme vital pour Intel à l'heure où ses concurrents se renforcent tant dans le domaine de la vidéo que de la 3D ou de l'IA. 

Avec la montée en puissance du Cloud Gaming, des solutions d'entrée de gamme concurrente, de l'exploitation du GPU dans les serveurs et de nombreuses tâches du quotidien, rater le coche pourrait être une erreur douloureuse à supporter. Une lourde responsabilité, qui pèse sur les épaules de la nouvelle division graphique.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

3 commentaires
Avatar de lateo INpactien
Avatar de lateolateo- 22/02/19 à 10:23:26

Des portables pour jouer sans l'Optimus de Nvidia… des portables orientés jeu linux friendly quoi :love: Parce que pour trouver un portable avec une CG AMD potable… v'là la misère ; mais c'est un problème qu'on ne retrouvera pas avec la force de frappe d'Intel.

Avatar de the_Grim_Reaper Abonné
Avatar de the_Grim_Reaperthe_Grim_Reaper- 23/02/19 à 10:57:04

Pour le moment, je suis assez perplexe sur la solution Intel dédiée.

Ils ont le moyens, il les avaient bien avant, mais ne s'en était pas vraiment servi.

A voir si ils vont plus jouer la carte "pro / DC" ou "gamer" ou les deux.

Je suis vraiment curieux de voir ce que va donner leur produit à la sortie, et les évolutions que les drivers pourront leur donner avec le temps.

Avatar de Pipould Abonné
Avatar de PipouldPipould- 25/02/19 à 09:57:41

Raja a fait monter la hype mais honnêtement je ne sais pas que penser des résultats cote AMD... Je doute qu'il arrive a faire mieux cote Intel.. A voir

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact