Tout ce qu'il faut savoir de la GeForce GTX 1660 Ti, disponible dès 299 euros

Bien ou bien ?
Tout ce qu'il faut savoir de la GeForce GTX 1660 Ti, disponible dès 299 euros

Faut-il craquer pour la nouvelle GeForce GTX 1660 Ti ou la RTX 2060 ? Faut-il céder aux sirènes d'AMD qui casse ses prix pour éviter de voir la concurrence remporter un trop franc succès ? Des questions qui méritent une réponse détaillée. C'est que nous avons tenté de vous proposer en attendant un prochain test.

C'est le grand jour pour la GeForce GTX 1660 Ti de NVIDIA. Attendue par certains depuis un moment, elle est disponible dès aujourd'hui chez les revendeurs français. Annoncée à 279 dollars, comptez au moins 299 euros, voir un peu plus pour certains modèles. MSI grimpe ainsi à pas moins de 370 euros avec sa Gaming X.

Basée sur un GPU TU116, cette carte graphique est un symbole. Il s'agit de la première à exploiter l'architecture Turing, tout en étant dépourvue de RT Cores et de Tensor Cores. NVIDIA indique que ce choix a été fait afin de proposer une puce qui mise surtout sur les performances graphiques, sans fioritures.

Surtout, le ray tracing aurait un effet trop lourd pour une carte de ce niveau de performances. On ne peut qu'acquiescer. La présence des Tensor Cores aurait pu avoir son intérêt, mais c'est la réduction de la taille de la puce (et donc de son coût) qui a été fait. Ainsi, un TU116 ne contient « que » 6,6 milliards de transistors pour 284 mm².

Elle doit remplacer la GeForce GTX 1070.

Un mélange de cultures

Le discours de NVIDIA la compare néanmoins à la GTX 1060 6 Go. Pourquoi ? Parce que ces produits sont à peu près lancés au même tarif. En juillet 2016, cette dernière était officialisée à 249 dollars et 280 euros.

Le fabricant veut donc montrer qu'en deux ans et demi, il a basculé vers une puce lui permettant de faire jusqu'à 50 % de mieux dans les jeux, avec un tarif similaire. Mais dans la pratique, les choses ont changé depuis. Une GeForce GTX 1060 coûte désormais 199 euros avec 6 Go de mémoire. Pour 300 euros, on a plutôt droit à une GTX 1070.

Cela tombe bien, la 1660 Ti est un peu un mélange de ces deux cartes, tout en se reposant sur les basiques de l'architecture Turing à l'efficacité redoutable, avec un zeste de la RTX 2060 :

GeForce GTX RTX Tableau 22 02 2019

On a donc droit à 64 CUDA Cores, 8 ROP et 4 TU par SM, de la GDDR6 et une finesse de gravure en 12 nm FFN. Par rapport à la RTX 2060 on reste sur 6 Go de mémoire et une interface de 192 bits pour 48 ROP. Mais la plupart des chiffres sont revus à la baisse : 25 % de CUDA Cores et d'unités de texturing en moins, idem pour les registres. 

Le cache L2 est, lui, divisé par deux. La mémoire passe de 14 Gb/s à 12 Gb/s. Pour compenser, les fréquences du GPU sont en hausse de 5 à 10 %. De quoi arriver sur un écart qui place la GeForce RTX 2060 15/20 % au-dessus de la GTX 1660 Ti, pour un tarif 25 % plus élevé. L'équilibre entre les deux cartes, fragile, semble plutôt bon.

Une carte presque sans concurrence

Certains continueront de regretter que NVIDIA ne passe pas à 8 Go de mémoire sur un tel produit, mais le constructeur ne semble pas considérer cela utile. Surtout que les cas où une telle quantité peut être nécessaire sont ceux où une grosse définition est activée. Des conditions où la GTX 1660 Ti ne sera pas forcément à l'aise.

Cette carte vise en effet le 1080p et le 1440p, sans pousser systématiquement tous les paramètres à fond. Ce reproche nous paraît ainsi un peu plus légitime pour la RTX 2060. Devoir dépasser la barre des 500 euros pour disposer de 8 Go de mémoire semble en tous les cas un choix un peu raide pour une gamme de 2019.

La GTX 1660 Ti est donc un modèle de cœur de gamme qui doit emporter le gros des ventes (avec d'autres déclinaisons) dans les semaines à venir. Une aubaine pour NVIDIA, sans trop de de concurrence sur ce terrain.

  • GeForce GTX 1660 Ti Turing
  • GeForce GTX 1660 Ti Turing
  • GeForce GTX 1660 Ti Turing
  • GeForce GTX 1660 Ti Turing

AMD en a d'ailleurs bien conscience puisque plutôt que de positionner ses Radeon RX580/590, la marque a décidé de communiquer sur une remise sur certaines Radeon RX Vega 56 (plus performante que la 1660 Ti) chez quelques partenaires (financés pour y parvenir). Une opportunité qui incitera certains à craquer, mais qui ne durera pas.

La société nous a d'ailleurs précisé que ce n'était pas une baisse de prix, mais bien une remise au champ limité. Il faudra sans doute attendre Navi, dans le meilleur des cas, pour espérer avoir une réponse à la hauteur.

Car avec la GeForce GTX 1660 Ti, on parle d'un modèle bénéficiant de tous les avantages de Turing, tant en termes d'efficacité énergétique, que du côté du moteur de (dé)compression vidéo et de technologies supportées. NVIDIA met par exemple en avant l'adaptative shading géré depuis peu par Wolfenstein II : The New Colossus.

Mais l'on a déjà pu voir à quel point l'exécution concurrente (float/int) ou le cache unifiés permettaient à cette architecture de proposer de meilleures performances à caractéristiques égales face à Pascal.

Seulement 120 watts de TDP

Le TDP annoncé pour cette puce est de 120 watts, soit le même que la GeForce GTX 1060, mais un connecteur PCIe à huit broches sera cette fois nécessaire. Pour rappel, il était question de 150 watts pour la GTX 1070.

NVIDIA prouve ici qu'il arrive à offrir le même niveau de performance avec une puce plus compacte et moins d'unités. Les plus observateurs noteront également que la densité du TU116 est moins bonne que celle du TU106 puisque l'on passe de 24,3 millions de transistors par mm² à 23,2 millions. 

Uniquement des cartes de partenaires

Pour ce produit, pas de modèle de référence. NVIDIA laisse ses partenaires « faire le job » en proposant différents formats et systèmes de refroidissement. Il y a donc des modèles très compacts, d'autres qui sont overclockés. On peut néanmoins s'attendre à une majorité de cartes silencieuses, un TDP de 120 watts étant loin d'être un défi. 

Les revendeurs commençant seulement à référencer les différents modèles, nous ferons rapidement le point sur ceux qui sont proposés en France et qui sont plus intéressants que la moyenne. Il sera alors temps d'analyser les performances et l'intérêt de cette nouvelle carte avec un minimum de recul.

Dans tous les cas elle apparaît comme un produit équilibré, plutôt bien positionné. Ceux qui cherchent le prix avant tout pourront se laisser tenter par une RX Vega 56 et trois jeux offerts tant qu'elle est disponible à 250/280 euros, il faudra par contre faire avec une consommation et un niveau de bruit supérieurs.

Les autres n'ont qu'une question à se poser : GTX 1660 Ti ou RTX 2060 ? C'est tout le problème d'AMD.

RTX or not RTX ?

Ici, tout dépendra de votre profil. Le rapport performances/prix semble plutôt en faveur de la GTX qui s'adresse à ceux qui veulent avant tout de bonnes performances sur une architecture récente et efficace, pour un bon prix. Si vous n'avez que faire du ray tracing et des fonctionnalités d'IA, que vous changez régulièrement de carte graphique, la 1660 Ti sera sans aucun doute le meilleur choix à faire en attendant une prochaine génération. 

Si vous avez un usage professionnel où les RT/Tensor Cores peuvent avoir un intérêt, maintenant ou à l'avenir, que ce soit dans le rendu 3D, le traitement photo/vidéo ou l'IA... la RTX 2060 sera parfaite pour vous. Elle aura aussi l'intérêt d'assurer une meilleure pérennité au cas où ces unités viennent un jour à faire réellement la différence dans une majorité de jeux vidéo. C'est tout le pari de NVIDIA, à vous de voir si c'est aussi le vôtre.

C'est également une question de budget. La GTX va plutôt être proposée dans les 300/320 euros, la RTX dans les 350/400 euros. Un écart qui peut paraître faible, mais qui n'est pas toujours négligeable.

Dans tous les cas, avec ce produit NVIDIA montre qu'il sait adapter sa stratégie et sa gamme aux différents besoins, malgré son choix de pousser fort en faveur de l'utilisation des unités RT/Tensor à l'avenir. On regrette seulement que cela ne se fasse que maintenant et que sa politique de prix soit toujours aussi démesurée sur son offre haut de gamme.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

7 commentaires

Commentaire de Sirius38 supprimé le 23/02/19 à 13:46:10 : Demande de l'auteur

Commentaire de Sirius38 supprimé le 23/02/19 à 13:46:20 : Demande de l'auteur

Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 24/02/19 à 14:36:04

A voir ses niveaux de performances réelles, mais comme cela je l'alignerais davantage sur une GTX 1060. Plus précisément sur une carte intermédiaire entre une GTX 1060 et une GTX 1070.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 24/02/19 à 15:18:29

(quote:39754:Gilbert_Gosseyn) ...

Non, ce sont les perfs d'une 1070. Attention dans le raisonnement à ne pas prendre que les chiffres brutes, mais aussi l'efficacité supérieure de Turing par rapport à Pascal :chinois:

Édité par David_L le 24/02/2019 à 15:18
Avatar de ZeBob Abonné
Avatar de ZeBobZeBob- 24/02/19 à 20:54:12

J'espère que Navi sera à la hauteur.

Avatar de Nerg34 Abonné
Avatar de Nerg34Nerg34- 25/02/19 à 12:32:07

Moi j'hésite fortement entre une 1060 a 200€ et cette 1660ti. NVIDIA n'a fait aucun effort sur le prix... 330€...

Mais sur LDLC on peut déjà la toucher a 270. En plus y'a déjà pleins de formats ITX référencés.

Pour Navi, j'attends de voir. Leur marge de manœuvre est très faible... La rumeur annonçait l'équivalent d'une 1080 pour 300€. La NVIDIA n'est pas loin sans trop d'efforts.

Avatar de afloplouf Abonné
Avatar de afloploufafloplouf- 26/02/19 à 13:07:20

La question est maintenant de savoir si NVIDIA prendra aussi le risque de se canibaliser en haut de gamme en vendant aussi des 2070/2080 sans RT core moins chères histoire de compenser des ventes en deçà de leurs attentes.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact