Et si on se montait un LackRack 18U ?

Le standing desk parfait ?
Et si on se montait un LackRack 18U ?

Le coût d'un rack peut parfois effrayer ceux qui veulent un espace pour regrouper leurs serveurs et équipements réseau. Il existe néanmoins une solution peu coûteuse pour débuter : le LackRack.

Omniprésents dans les datacenters, les racks sont de plus en plus utilisés à titre individuel, que ce soit pour des besoins personnels ou professionnels. On parle alors de « Home Lab », un terme désignant un ensemble de machines assemblées pour différents besoins. On y trouve ainsi des serveurs, mais aussi des NAS et autres équipements réseau.

Mais un rack peut prendre différentes formes. Il y a bien entendu les modèles utilisés par les hébergeurs, qui peuvent atteindre 42U ou même 50U et coûter plusieurs milliers d'euros. Mais aussi ceux que l'on peut acheter pour placer à proximité d'un bureau, qui vont de 4U à 20U pour les plus imposants.

Ici, c'est chez les revendeurs spécialisés dans l'audio que l'on trouve en général des produits intéressants. Thomman propose par exemple différents modèles pour 100 à 300 euros

Mais parfois, on ne veut pas dépenser autant simplement pour organiser quelques machines et l'on va au plus simple. Une fois encore, le goût de la bidouille qui peut nous venir en aide grâce à quatre lettres simples : LACK.

Bienvenue dans le monde du LackRack

Souvent perçue comme une marque familliale et peu chère, appréciée des étudiants, Ikea a su se démarquer par des choix anodins, mais qui font toute la différence. De quoi faire naître une galaxie d'astuces autour de leurs produits, au point que des sites entiers sont consacrés aux « Ikea hacks ».

L'exemple qui nous intéresse concerne la gamme LACK contenant des tables qui ont une particularité : leurs pieds sont séparés de 44,7 cm, soit approximativement la distance entre deux rails d'un rack de 19". Surtout, elles coûtent seulement 7 euros dans leur version de base (55 x 55 x 45 cm) et 20 euros dans leur version longue (90 x 55 x 45 cm). 

Lack Ikea Lack Ikea

Leur hauteur sous plateau est de 40 cm, elles peuvent donc acceullir jusqu'à 9U (1U = 44,45 mm). L'utilisation la plus simple est d'y insérer différents serveurs et équipements réseau qui voient ainsi leur espace délimité. Sur le dessus de la table on peut placer différents éléments complémentaires comme un écran/clavier/souris par exemple.

Mais différents assemblages sont possibles pour aller plus loin.

Gare aux creux

Rapidement, on se retrouve à vouloir fixer les appareils dans ce rack de fortune, ou même à assembler différentes tables entre elles pour aller au-delà de 9U. Mais avant de procéder, il faut bien comprendre une chose : une table Lack est principalement creuse, la paroi de ses pieds ou du plateau mesurant à peine quelques millimètres. 

Ainsi, il n'est pas forcément simple d'y fixer des éléments, surtout s'ils sont lourds. Seules de petites zones situées aux extrémité des pieds ou aux quatre coins du plateau sont « pleins », il faut réfléchir avant d'agir. Il y a donc différentes écoles, de ceux qui opteront pour des chevilles à ceux qui préfèrent intégrer des tasseaux de bois dans chaque pieds.

Dans ce dernier cas, le tasseau devra avoir des dimensions inférieures à 52 x 52 mm afin de pouvoir être inséré correctement. Sa longueur ne devra pas dépasser 35 cm. Notez également que le modèle de base de la table Lack est capable de supporter 25 kg. Si vous optez pour des charges plus lourdes, des renforts seront nécessaires.

LackRackLackRack

Quel sens, quelles fixations ?

Ensuite se pose la question de la méthode d'assemblage. Là aussi, cela pourra dépendre de vos besoins et de vos préférences. Si vous voulez fixer vos tables en hauteur sur un élément existant, il peut être plus simple de les placer l'une sur l'autre puis de venir utiliser une plaque en métal sous la forme d'une équerre. 

Vous pouvez également acheter une table « en trop » afin de n'utiliser que son plateau comme partie basse de l'ensemble. Cela vous permet d'obtenir des blocs de 9U à assembler les uns sur les autres, le tout étant « fermé » par un plateau inférieur et supérieur. Autre méthode souvent utilisée : placer deux tables tête beche.

Ainsi, la première est retournée, la seconde étant placée par dessus ses quatre pieds. On assure alors la fixation via quatre plaque en métal placées à la jointure. Si vous les choisissez correctement vous pourez profiter des blocs de bois situés à chaque extrémité des pieds pour les visser, sans tasseau ou cheville.

Dans tous les cas il peut être pratique d'ajouter des roues sous le rack afin d'en faciliter le transport, au sein de la pièce ou d'une pièce à une autre par exemple. Attention tout de même à les adapter à la charge qui sera supportée. Idem pour la structure des tables. On peut également ajouter une poignée sur le plateau intermédiaire ou supérieur.

Pensez également aux dispositifs de fixation pour vos serveurs. Outre les rails, il faudra parfois renforcer la structure avec des tasseaux de bois ou des profilés en métal servant de support à des serveurs qui peuvent être lourds par exemple. Vous pouvez également choisir de simplement les poser les uns sur les autres. Cela empêchera par contre de les espacer pour faciliter le refroidissement et ne facilitera pas l'accès à une machine située en plein milieu par exemple.

Vous trouverez tout le nécessaire à la quincaillerie du coin.

LackRackLackRack

Notre premier LackRack

Pour notre premier essai, nous avons opté pour cette dernière méthode. Cela nous permet en effet de placer des machines dans le rack mais aussi au-dessus, de les transporter facilement (sans poignée pour le moment). 

Le problème de la version avec un plateau intermédiaire était, qu'en plus de nécessiter trois tables, il nous empêchait de simplement placer une tour de plus de 40 cm dans le rack, ce qui peut parfois nous arriver lorsque nous testons des machines dans ce format plutôt que des serveurs rackables.

Certes, on pourrait placer la machine sur le plateau supérieur, mais nous préférons garder cet espace pour un écran/clavier/souris, ou même pour disposer d'une zone de montage/travail. Un avantage de l'assemblage de deux tables Lack en hauteur, avec de petites roues (40 mm dans notre cas), c'est que l'on arrive à une hauteur totale d'un peut moins d'un mètre, ce qui est idéal pour un travail en restant debout.

On pourrait ainsi imaginer joindre deux LackRack de ce genre pour disposer d'une zone de travail plus large : 1,1m. Il suffirait pour cela de lier les tables au niveau de leur plateau inférieur ou en utilisant une plaque d'assemblage elle aussi plus grande permettrant de joindre quatre pieds.

Quelle solution choisir ?

Au total, ce LackRack nous aura coûté une trentaine d'euros, et demandé une petite heure de travail... soit presque cinq fois moins cher que notre modèle 12 U Millenium IR-2012, nécessitant lui aussi un assemblage (plus complexe). Il a par contre l'avantage d'être en métal, fermé, avec une porte vitrée et des emplacements pour ventilateurs. Il est également livré avec des serrures et des rails de fixation, ces derniers étant à ajouter sur un LackRack.

Bref, c'est un choix à faire entre la solution minimale « maison », peu coûteuse et un produit livré (presque) clé en main qui vous coûtera 150 euros. Ici, nous avons fait le choix de faire cohabiter différentes solutions, chacune ayant son intérêt. Des tables Lack sont ainsi simplement posées sur des bureau (LINNMON / ADILS) pour une zone de travail qui change sans cesse, le LackRack pouvant accueillir boîtiers et serveurs distants (n'étant pas placé dans le bureau principal). 

Enfin, le rack Millenium accueille le matériel constant du laboratoire, à savoir les équipements réseau, nos serveurs et NAS de production. Il est placé là encore sous un bureau.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

31 commentaires
Avatar de rodgers-95 Abonné
Avatar de rodgers-95rodgers-95- 13/03/19 à 12:53:45

Ouiiiii la suite ! Comme promis.

Merci l'équipe ! Au top !

Avatar de Arona Abonné
Avatar de AronaArona- 13/03/19 à 13:25:06

Je connaissais déjà mais c'est exactement le genre d'article que j'aime voir sur IH!

Avatar de durthu Abonné
Avatar de durthudurthu- 13/03/19 à 13:29:04

J'ai fait la même chose pour la maison. :yes:

Je me suis monté un Lackrack identique au votre sauf que j'ai utilisé des pièces métalliques en L pour fixer les deux meubles. J'ai acheté des toutes petites équerres pour ranger mon serveur 4U rempli à moitié de disques qui pèse une tonne...

Je n'avais pas envie d'investir dans une armoire pour le moment mais je sauterai surement le pas lors de l'achat de ma future maison.

Avatar de Pierre_ Abonné
Avatar de Pierre_Pierre_- 13/03/19 à 13:37:14

Excellent, merci pour l'article ! :yes:

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 13/03/19 à 14:05:24

Article à lire avec ceci en fond sonore youtube :transpi:

Édité par CryoGen le 13/03/2019 à 14:06
Avatar de kristaba Abonné
Avatar de kristabakristaba- 13/03/19 à 14:07:38

Roooh, génial, je connaissais pas et ça tombe au bon moment pour moi! Merci pour ce genre d'articles!

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 13/03/19 à 14:16:01

Bref, c'est un choix à faire entre la solution minimale « maison », peu coûteuse et un produit livré (presque) clé en main qui vous coûtera 150 euros.

Oui, c'est sur que c'est pas le même délire... mais en attendant, le Lackrack est quand même pas si nul proportionnellement au prix. Je trouve ça assez marrant :) Les rails passent avec le serveur 1U sur la photo ? Ca a l'air serré quand même...

Avatar de Zerdligham Abonné
Avatar de ZerdlighamZerdligham- 13/03/19 à 14:37:47

Je vois bien l'intérêt de la table unique pour le côté zéro bricolage.
Par contre en attacher plusieurs ensemble, je suis plus sceptique. Tant qu'à bricoler, n'est-il pas préférable de monter un truc complètement soit-même? 4 tubes carrés ou coins en acier de 25, des plats pour faire les diagonales (ou planches fines en aglo vendues au m²), planches en mélaminé pour le socle et le couvercle (ou juste profilés si on veut une structure sans planche).
C'est un peu plus de travail et ça doit revenir à peu près au même prix, mais c'est exactement aux bonnes dimensions (si on veut un 4.5U on peut), et niveau solidité, j'aurais bien plus confiance en ça qu'en une table Ikéa creuse.
Le WAF est probablement assez bas, mais de toute manière je doute que toute l'ingéniosité humaine suffise à concevoir des racks au WAF élevé :transpi:

Édité par Zerdligham le 13/03/2019 à 14:38
Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 13/03/19 à 17:14:54

(quote:40233:Zerdligham) je doute que toute l'ingéniosité humaine suffise à concevoir des racks au WAF élevé :transpi:

Un bout de placard ou une baie dans le garage est plutot pas mal pour le WAF

Avatar de Dj Abonné
Avatar de DjDj- 13/03/19 à 18:32:00

Vu la gueule des têtes de vis, vous êtes des brutes

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact