Comet Lake-S d'Intel : 10 cœurs, nouvelle plateforme, mais peu d'évolutions

14 nm still alive !
Comet Lake-S d'Intel : 10 cœurs, nouvelle plateforme, mais peu d'évolutions

Comet Lake est tout sauf une surprise ou une révolution. Mais cette nouvelle déclinaison en 14 nm aura l'avantage de permettre à Intel de grimper à 10 cœurs dans son offre grand public. De quoi nécessiter la mise en place d'une nouvelle plateforme, mais aussi au passage d'une nouvelle politique commerciale ?

Alors que l'on attend toujours des nouvelles des Core X de 10e génération, qui pourraient ne pas arriver avant le 25 novembre prochain, c'est surtout de Comet Lake-S qui fait l'objet de spéculations et de nouvelles fuites.

Plus de cœurs, mais c'est tout

Il s'agit pour rappel de la dernière déclinaison en 14 nm des processeurs grand public d'Intel, qui doit remplacer l'offre actuelle. Elle l'a déjà fait dans le mobile à la fin de l'été, mais n'arrivera pas dans les PC de bureau avant l'année prochaine, Comet Lake-S disposant d'un premier avantage : elle intègre jusqu'à 10 cœurs.

Le début d'une phase de reconquête qui prendra encore du temps pour s'opposer aux Ryzen d'AMD. Il faudra sans doute attendre fin 2021 pour que l'offre d'Intel soit réellement convaincante techniquement, avec Tiger Lake et enfin une vraie présence du 10 nm. D'ici là, il faut faire avec les évolutions prévues et ajuster la proposition commerciale.

  • Intel Comet Lake Mobile
  • Intel Comet Lake Mobile
  • Intel Comet Lake Mobile
  • Intel Comet Lake Mobile

Comet Lake-U : le 14 nm déjà utilisé pour la 10e génération mobile

14 nm oblige, il n'y a pas de révolution à attendre sur le fond. L'architecture est reprise de la gamme actuelle, sans tous les avantages d'Ice Lake par exemple, qui se concentre sur les portables ultra-fins, apportant une architecture renforcée (Sunny Cove), une nouvelle partie graphique bien plus efficace (Gen 11), AVX-512 ou Deep Learning Boost.

Intel tente donc de décorer sa « nouvelle » puce comme il le peut.

LGA1200, chipsets de série 400 : une nouvelle plateforme

Il met donc en avant tout ce qui est déjà présent dans les Core de 9e génération (et antérieurs dans certains cas), comme l'intégration du Wi-Fi et la connectique fournie. On a également droit à ce qui est officiellement le marqueur de la 10e génération, puisque cela n'est pas le 10 nm : le support natif du Wi-FI 6. Pas un mot, par contre, du réseau à 2,5 Gb/s.

Et c'est à peu près tout. La montée en nombre de cœurs impliquera néanmoins l'utilisation d'un nouveau socket. Le LGA1151 laissera ainsi sa place au LGA1200 après quatre ans de loyaux services (et son lot d'incompatibilités), gardant tout de même des dimensions similaires pour les systèmes de refroidissement.

  • Intel Comet Lake-S Fuite
  • Intel Comet Lake-S Fuite
  • Intel Comet Lake-S Fuite
  • Intel Comet Lake-S Fuite
  • Intel Comet Lake-S Fuite

Intel précise qu'il est d'ores et déjà prévu pour des évolutions à venir, ce qui devrait impliquer une durée de vie (on l'espère), de plus d'une génération. Des chipsets de la série 400 seront mis en place pour l'occasion. Il n'y a pas non plus de grosse nouveauté à attendre sur ce terrain, si ce n'est le passage de 6 à 8 ports USB 3.x à 10 Gb/s au maximum.

Enfin une dénomination plus claire ?

On apprécie par contre que la gamme semble s'orienter vers des références plus claires à la faveur de la montée en nombre de coeurs, à savoir : 

  • Celeron : 2C/2T
  • Pentium : 2C/4T
  • Core i3 : 4C/8T
  • Core i5 : 6C/12T
  • Core i7 : 8C/16T
  • Core i9 : 10C/20T et plus

On peut donc d'ores et déjà s'attendre à un destin funeste pour le Core i9-10900X à 10 cœurs, annoncé à 590 dollars et qui sera sans doute rapidement remplacé par un modèle comme l'i9-10900 qui serait capable de grimper jusqu'à 5,1 GHz. Le tout sur la plateforme classique, moins coûteuse que celle réservée aux stations de travail. Et ce n'est sans doute pas le quad-channel qui fera suffisamment la différence pour sauver le 10900X.

Surtout qu'il faut encore découvrir l'un des éléments essentiels de Comet Lake-S : la grille tarifaire. En toute logique, elle ne devrait pas dépasser 500/600 dollars. Il faudra alors voir si les modèles 8C/16T reste à des prix similaires à l'offre actuelle, entre 439 et 513 dollars ou s'ils baissent, devenant plus accessibles et plus compétitifs.

Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

9 commentaires
Avatar de Boubouch Abonné
Avatar de BoubouchBoubouch- 05/11/19 à 10:29:37

Intel et ses nouveauté qui n'en sont pas, encore et encore, ad nauseam.

Ma machine à plus de 5 ans, il va bien falloir en changer un jour, mais pour l'instant ni Intel ou AMD ne m'on donner envie. Pas grave, je vais économiser de l'argent en attendant que il y ai un vrai truc qui m'intéresse.

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 05/11/19 à 12:38:52

Je songe enfin à remplacer mon Core i7 920 de 10 ans d'âge. Mais Intel ne fait pas trop envie, ce sera sans doute pour du AMD...

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 05/11/19 à 15:22:24

Ca a l'air super !

Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 05/11/19 à 16:39:47

(quote:43885:Boubouch) Intel et ses nouveauté qui n'en sont pas, encore et encore, ad nauseam.Ma machine à plus de 5 ans, il va bien falloir en changer un jour, mais pour l'instant ni Intel ou AMD ne m'on donner envie. Pas grave, je vais économiser de l'argent en attendant que il y ai un vrai truc qui m'intéresse.

Ma machine a 5 ans (i7-5820K, 32GB), mais je pense encore la garder quelques années, surtout avec le développement de Shadow, ça pourrait être intéressant de n'avoir qu'un laptop et un très bon écran plutôt qu'une grosse tour.

Avatar de NSACloudBackup INpactien
Avatar de NSACloudBackupNSACloudBackup- 05/11/19 à 21:34:53

Quelles nouveautés vous ferrez changer de configuration (franchement) ? À part une faible consommation et toujours plus de puissance je ne vois pas trop ce qu'un processeur peut vraiment apporter de plus (même dans 20 ans). Sérieusement réfléchissez-y, un processeur c'est juste une calculatrice. Quelles arguments pourraient bien vous donner envie ? Y avez-vous même déjà réfléchis ?

J'ai moi même une configuration à base de I7 960 et à part le BIOS Gigabyte ultra bogué que je me coltine dans cette bécane je ne vois pas trop l’intérêt de changer non plus (cela-dit il faut préciser que je n'ai pas qu'un seul ordinateur). Un PC reste un PC et à par la perf/watt/prix y'a pas vraiment de critère qui compte (dans l'absolut - pour une machine de bureau). Pourtant, j'estime avoir un usage assez avancé de l'informatique (principalement tourné système Linux).

Pour ma part, je serai plus à l’affût de ce que propose le Chipset que le CPU au passage.

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 06/11/19 à 09:31:11

(quote:43918:NSACloudBackup) Quelles nouveautés vous ferrez changer de configuration (franchement) ? À part une faible consommation et toujours plus de puissance je ne vois pas trop ce qu'un processeur peut vraiment apporter de plus (même dans 20 ans). Sérieusement réfléchissez-y, un processeur c'est juste une calculatrice. Quelles arguments pourraient bien vous donner envie ? Y avez-vous même déjà réfléchis ?

Bien sûr j'y ai réfléchi. Quand je suis passé de mon 486SX25 à mon PII 350, ça a été la claque. Le passage du PII 350 à l'Athlon XP1600+, grosse claque encore. Puis passage de l'Athlon XP1600+ au i7 920, grosse claque à nouveau. Mais entre ce i7 de 10 an d'âge et les processeurs actuels, on n'a plus la même différence qu'entre les précédentes générations, malgré les 10 ans. Mon vieux bousin a déjà 4 coeurs + HT et une vitesse pas si éloignée de ce qui se fait maintenant. On n'a plus de différence de performance qui fait changer d'ordre de grandeur. Qu'est-ce qui me ferait envie ? Eh bien un processeur qui me ferait la même différence que quand je suis passé de l'Athlon au i7 !

Avatar de Syrius Märx Abonné
Avatar de Syrius MärxSyrius Märx- 06/11/19 à 09:56:38

Dans les nouveautés entre un i7 d'il y a 10 ans et d'aujourd'hui il y a quand même un léger écart de performance (+200%) : https://www.cpubenchmark.net/compare/Intel-i7-920-vs-Intel-i7-9700/834vs3477 Et le support de nouvelles instructions (notamment l'AVX qui peut faire la différence dans certaines applications) de nouveaux débits ou connectiques (USB 3.1/Type C) et plein de petites évolutions de plate-forme. Certes tout n'est pas utile à tout le monde, mais quand même !

Avatar de NSACloudBackup INpactien
Avatar de NSACloudBackupNSACloudBackup- 06/11/19 à 09:58:31

(quote:43940:alex.d.)

Je vois. Si vous voulez mon avis ce n'est pas prêt d'arriver car la tendance est plutôt à l'optimisation du code (coté logiciel libre tout du moins) tant des logiciels que des langages de programmation/compilateurs. Je pense justement que plus on avance et moins on a besoin de puissance pour réaliser les mêmes tâches qu'il y a 5 ans (il faudrait voir l'avis d'un Windosien qui doit être bien différent...).

Même si on avait des processeurs 100x plus puissant, je ne suis pas certains que vous vissiez la différence. Perso, quand je clic sur quelque chose, c'est déjà instantané. J'imagine mal comment ça peut être plus rapide. Bien sûr on peut sortir le chrono atomique et mesuré le milliardième de seconde mais je ne suis pas certain que la différence soit si flagrante que cela au quotidien.

Mais je comprends tout à fait là où vous voulez en venir ;).

Avatar de Syrius Märx Abonné
Avatar de Syrius MärxSyrius Märx- 06/11/19 à 10:23:26

Cela dépend surtout de l'usage. Je fais du traitement d'image, de l'encodage, un peu de programmation et du jeux vidéo et dans tout ces domaines ces 10 ans se font ressentir. Après bien entendu, pour de la bureautique et de la navigation web ça va pas changer grand chose, si bien qu'un petit ordi portable voire un smartphone est emplement suffisant pour ces usages.

Dans ma tête un utilisateur qui monte une tour avec un Core i7 c'est pas pour faire des copier-coller sur Word ou scroller sur les RS.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact