5G Mobile et tableau connecté Meural Canvas chez Netgear

Peut-on y afficher les rapports de l'ARCEP ?
5G Mobile et tableau connecté Meural Canvas chez Netgear

Si Netgear est connu pour ses routeurs sans fils et autres répéteurs, la société propose une vaste gamme de produits sans fil. Désormais, cela concerne aussi bien les hotspots 5G que les « tableaux connectés intelligents ».

Au CES de Las Vegas, Negear n'avait pas que des évolutions de sa gamme Orbi à présenter. La société en a aussi profité pour évoquer son premier produit 5G. Et contrairement au DWR-2010 de D-Link, il s'agit d'un hotspot mobile.

La 5G déjà dans la poche

Il embarque un modem Snadragon X50 de Qualcomm (5G-NR) et ne sera proposé au départ que sur le réseau d'AT&T aux États-Unis. Les deux sociétés en avaient déjà fait la démonstration en octobre. Le débit annoncé pour cette puce est de 5 Gb/s en téléchargement, via les ondes millimétriques, avec un maximum de quatre antennes QTM052.

Le visuel officiel montre qu'il embarque un écran couleur avec deux zones tactiles sur sa droite, ainsi qu'un bouton principal. Malheureusement, nous avons encore peu de détails sur ce Nighthawk 5G Mobile Hotspot. On ne sait ainsi pas quelle est la version du Wi-Fi utilisée, l'autonomie, le prix ou la date de disponibilité. Bref, c'est encore un peu flou. 

Pour rappel, un tel produit n'est pas une première pour Netgear qui propose plusieurs hotspots 3G/4G, dont le Nighthawk M1 dont les débits peuvent atteindre 1 Gb/s en téléchargement et 150 Mb/s en upload sur les réseaux compatibles. Si aucun partenariat n'a été annoncé avec un opérateur en France, AT&T le propose outre-Atlantique.

Netgear Nighthawk 5G Mobile

Meural étend son offre, l'achat à l'acte arrive

La seconde annonce est plus étonnante puisqu'elle concerne Meural, une société créée en 2014 et dans laquelle Netgear investissait depuis 2017. Elle l'a finalement rachetée à la fin de l'été dernier. Elle propose un produit qui va bien au-delà du simple cadre photo, puisqu'elle a pour objectif de permettre l'affichage de créations artistiques. 

Au CES, Netgear a donc présenté la troisième version de ce « tableau connecté intelligent » : Meural Canvas. Décliné en quatre versions différentes (selon la couleur du cadre) et deux tailles (21,5" et 27"), il a été revu tant au niveau du matériel que de la couche logicielle. Aucun détail n'a par contre été donné sur ce point.

Il permet bien entendu d'afficher vos propres images/photos via une application, une petite centaine étant livrée avec l'appareil. Mais il donne également accès à 30 000 images issues de musées et de photos graphes partenaires, sous réserve d'un abonnement payant. Celui-ci est facturé 5,95 dollars par mois ou 50 dollars par an (60% leur étant reversé).

On semble pour le moment échapper au modèle gratuit financé par la publicité. Netgear nous a confirmé que l'achat à l'acte serait rendu possible plus tard. Un modèle économique pas anodin pour la société qui, comme d'autres, complète peu à peu son offre matérielle par des services payants : Insight pour les Pro, Armor et Circle sur Orbi, etc.

L'art à la demande pour tous (ou presque)

Pour rappel, les versions actuelles de Meural utilisent un écran 27" IPS (1080p) travaillé pour éviter les reflets. La luminosité est donnée pour 300 cd/m². La partie matérielle est constituée d'un processeur ARM à quatre cœurs Cortex-A17 (1,8 GHz), 2 Go de mémoire et 8 Go de stockage. Alexa d'Amazon est géré dans certains pays.

Des capteurs de lumière ambiante, de zone d'allumage et de mouvement sont présents. Ce dernier permet notamment de circuler dans une interface permettant de configurer et de gérer l'appareil. Le Wi-Fi 802.11ac est utilisé pour la communication, le tout est vendu pour 595/695 dollars.

Un tarif que l'on espère à la baisse avec l'arrivée de Netgear et des nouveaux modèles. Certains pourraient en effet leur préférer un écran minimal équipé d'une clé Chromecast ou d'un Raspberry Pi. Pour rappel, Samsung propose de son côté un projet similaire avec ses TV The Frame et son Art Store.

Meural, le futur d'Orbi ?

On pourrait se demander pourquoi cette société a été intégrée à Netgear plutôt qu'à Arlo qui a récemment pris son indépendance et gère tout ce qui touche à la maison connectée, notamment les caméras et systèmes de sécurité. Mais la conception proche de celle des produits Netgear est sans doute à l'origine de ce choix.

La société a ainsi pu apporter sa touche, puisque son rôle consiste justement à créer des briques réseau minimales à utiliser ensuite dans ses produits via des interfaces logicielles maison. On imagine également que les produits Meural pourraient à terme proposer d'autres fonctionnalités, comme celle de satellite Orbi par exemple.

Mais pour le moment, aucune annonce n'a été faite dans ce sens.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

6 commentaires
Avatar de Derived Abonné
Avatar de DerivedDerived- 16/01/19 à 19:06:04

C'est cher mais avec des apis ouvertes, combiner des cadres et un éclairage hue dans une seule application pourrait vraiment changer l'ambiance d'une pièce. Une autre sorte de domotique en somme.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 16/01/19 à 19:15:26

(quote:39108:Derived) ...

Oui, après un des soucis de Netgear et de ses différentes sociétés fille/cousine, c'est que les API ouvertes ce n'est pas encore ça. C'est sans doute le souci de venir du réseau et de devoir adapter sa culture d'entreprise au domaine des objets connectés. Espérons que ça changera sous la pression de ce genre de projet et/ou d'Arlo :chinois:

Avatar de brazomyna Abonné
Avatar de brazomynabrazomyna- 17/01/19 à 18:43:41

Pareil que les Samsung Frame TV: perso, j'ai du mal à voir l'intérêt d'un tableau basé sur un écran et pas de l'encre numérique (le jour où on aura la techno pour avoir une vraie palette de couleurs)

Pour moi, un tableau ne doit pas se baser sur une techno qui va émettre de la lumière.

Avatar de sebmatrix Abonné
Avatar de sebmatrixsebmatrix- 17/01/19 à 21:30:55

Idem, un tableau, c'est sans émission de lumière

Avatar de Otiel Abonné
Avatar de OtielOtiel- 18/01/19 à 07:59:51

Et 1080p sur un écran 27", c'est un peu juste pour un affichage digne de ce nom. Il ne faut pas vouloir admirer le tableau de près.

Avatar de Shadows44 Abonné
Avatar de Shadows44Shadows44- 21/01/19 à 07:42:39

Puisque certains évoquent l'e-ink plus haut : est-ce qu'il existe des tableaux de ce type actuellement, à des prix non délirants ? Même en noir et blanc, ça aurait je pense des usages intéressants : affichage de photos, widget mural mis à jour quotidiennement...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact