Radeon VII : les choses se gâtent déjà

Navi, où es-tu ?
Radeon VII : les choses se gâtent déjà

Attendue pour le mois prochain, la Radeon VII n'a pas suscité un grand enthousiasme suite à son annonce au CES. Et ce n'est pas les nouvelles informations qui commencent à se faire connaître sur ses caractéristiques ou son lancement qui vont rassurer les fans d'AMD.

AMD a profité du CES de Las Vegas pour dévoiler sa prochaine carte graphique qui sera mise sur le marché dans un mois : la Radeon VII. Similaire au modèle Instinct MI50 dévoilé fin 2018, elle exploite un GPU de la génération Vega 20 avec 60 groupes d'unités gravés en 7 nm, pas moins de 16 Go de HBM2 et annonce une bande passante de 1 To/s.

Une carte « pour les joueurs », vraiment ?

Ses performances sont annoncées par AMD au niveau d'une GeForce RTX 2080, soit celles d'une GTX 1080 Ti. Son TDP reste élevé : 300 watts. Le passage au 7 nm a en effet surtout été utilisé pour grimper en fréquence. Son tarif, avec trois jeux dans le bundle, est de 700 euros... tout de même. De quoi refroidir pas mal de joueurs qui attendent plutôt d'AMD un modèle de cœur de gamme.

Au final, elle paraît donc à peine compétitive, se contentant de proposer une alternative, mais sans vraiment d'évolutions ou de réponses à des technologies comme RTX/DLSS (voir notre analyse). Et ce n'est apparemment pas la seule mauvaise nouvelle à laquelle il faut s'attendre.

Il y a un public qui pouvait être particulièrement intéressé par la Radeon VII : les créateurs. Bien qu'AMD ait choisi de clamer son amour des joueurs lors du lancement de cette carte, ses caractéristiques et son prix la placent plutôt comme un modèle de choix pour les stations de travail, la MI50 étant conçue pour les datacenters. 

Un choix marketing étonnant pour un modèle avec 16 Go de mémoire, une bande passante énorme et des résultats plutôt bons dans les applications de création 3D/vidéo ou le calcul. Cette carte aurait sans doute reçu un bien meilleur accueil en étant annoncée comme un modèle « Frontier Edition » permettant de patienter d'ici l'arrivée de Navi (pour les joueurs) cet été. 

Mais cette clientèle sera sans doute déçue d'apprendre que les Radeon VII n'ont pas la double précision (FP64) d'active. Ainsi, alors que la MI50 annonce 6,7 TFLOPS pour ce type de calcul, les performances de la Vega VII seront 16 fois moins importantes. C'est ce qu'a pu se faire confirmer TechGage auprès de Sasa Marinkovic, responsable du marketing pour AMD.

C'est sans doute en cela, que la carte est avant tout pensée pour les joueurs. On a néanmoins du mal à comprendre ce choix, aucune alternative pour station de travail n'étant proposée par AMD dans la gamme Radeon Pro. Surtout, le constructeur est plutôt en position de challenger et doit regagner des parts de marché, limiter ainsi ses produits n'est pas à son avantage.

Pour rappel, cette pratique consistant à limiter les performances FP64 sur les modèles grand public n'est pas nouvelle. Elle n'est d'ailleurs pas spécifique à AMD, NVIDIA la pratiquant également. Mais c'était justement l'occasion de faire la différence sur un produit pouvant être utilisé pour la reconquête d'une partie du marché. 

Quid des cartes de partenaires et des stocks ?

Mais pour atteindre cet objectif, le Texan risque de faire face à un autre problème : Selon Tweaktown, seules 5 000 cartes seraient produites et AMD perdrait de l'argent sur chaque modèle proposé. Une information difficile à confirmer pour le moment, mais qui semble en ligne avec le tarif élevé du produit.

La production en 7 nm n'en est qu'à ses débuts, la HBM2 est une solution très coûteuse. Le choix de cette mémoire par AMD est sans doute ce qui l'a le plus pénalisé pour l'évolution de son offre, notamment à moins de 400 euros, ces dernières années. Et la Radeon VII pouvait être difficilement être plus chère que la GeForce RTX 2080, elle a donc été placée juste en-dessous.

Tout du moins son modèle de référence. Depuis, on est sans nouvelle des partenaires et des éventuels modèles qu'ils pourraient proposer. La question semble posée, puisqu'il y a un risque selon notre confrère que les partenaires ne disposent d'aucune liberté sur ce point, du fait des faibles stocks. Nous tenterons d'en savoir plus d'ici le lancement.

Dans tous les cas, si la pénurie vient s'ajouter à un tarif déjà élevé, la carte d'AMD pourrait être plus chère que prévu et faire connaître au constructeur un lancement du même ordre que celui de Vega. Autant dire que les Radeon n'avaient pas besoin de ça. Si cela vient à se confirmer, il n'y a plus qu'à espérer que Navi arrive vite, et que la Radeon VII soit plus intéressante qu'annoncé au CES.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

5 commentaires
Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 15/01/19 à 09:15:57

Etant un utilisateur de longue date des CG AMD, cette dernière me déçoit profondément. Je ne vois pas en quoi elle est pour les joueurs.

Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 15/01/19 à 11:27:29

Les Vega 56 viennent de descendre à 300€, ce qui les rend enfin compétitives

Avatar de infocast Abonné
Avatar de infocastinfocast- 15/01/19 à 12:48:19

Elle est la juste (mon avis) pour annoncer une nouveauté et continuer à roder le process. Un die shrink bête et méchant sans vouloir investir plus que ça. SI ça permet a NAVI d'etre intéressant ça me va, AMD a évité le renommage simple au moins.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 15/01/19 à 13:24:04

(quote:39063:Qruby) Les Vega 56 viennent de descendre à 300€, ce qui les rend enfin compétitives

Oui AMD continue de vider les stocks en sponsorisant les revendeurs (qui profitent sans doute des soldes pour écouler)

Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 16/01/19 à 08:57:18

(quote:39063:Qruby) Les Vega 56 viennent de descendre à 300€, ce qui les rend enfin compétitives

La, je pourrais être davantage tenté effectivement.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact