TP-Link « all-in » sur le Wi-Fi 6 au CES de Las Vegas

Ne manque plus que les périphériques compatibles
TP-Link « all-in » sur le Wi-Fi 6 au CES de Las Vegas

Si l'on en parle depuis quelque temps déjà, 2019 devrait être l'année des premiers produits Wi-Fi 6. Si certains constructeurs ont déjà fait quelques annonces, TP-Link est sans doute le plus productif en la matière, avec des routeurs déjà en vente sur le marché américain.

Ces derniers mois, TP-Link a surtout fait évoluer sa gamme Wi-Fi Mesh Deco, avec ses M4, M9 Plus et P7 qui venaient compléter l'offre actuelle composée du modèle M5 que nous avions pu tester l'année dernière.

2018 dominée par l'extension de la gamme Deco

Tous ces kits sont articulés autour du Wi-Fi 5 (802.11ac), comprenant jusqu'à trois éléments permettant de couvrir une surface plus ou moins grande. Le M9 Plus a l'avantage d'être un modèle tri-bande (2x 867 Mb/s + 1x 400 Mb/s) avec un backhaul Wi-Fi dédié et l'intégration d'un hub domotique pour la gestion des produits Bluetooth, Wi-Fi ou Zigbee.

De son côté le P7 se distingue par le support du courant porteur (CPL, AV600) afin de permettre un mix technologique au sein d'un réseau. La société a aussi travaillé à une intégration Alexa/IFTTT sur l'ensemble de sa gamme. L'application mobile Deco propose ainsi une intégration de fonctionnalités domotique en plus du contrôle parental, de la QoS, etc. 

  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018
  • TP-Link Deco Fin 2018

Pour le reste, il était surtout question de produits plus classiques dont le routeur Archer C5400X proposé aux alentours de 350 euros et annoncé fin 2017 à l'IFA de Berlin,  ou le routeur 4G AC1200 MR600. Autant dire que la marque était attendue au tournant au CES de Las Vegas. Elle n'a pas déçu avec une multitude de produits Wi-Fi 6 (802.11ax).

Du Wi-Fi 6 à toutes les sauces

L'AX6000 promet des débits allant jusqu'à 4,8 Gb/s sur la bande des 5 GHz et 1,1 Gb/s sur celle des 2,4 GHz, l'AX11000 exploite trois bandes : 2x 4,8 Gb/s + 1,1 Gb/sEt là où la concurrence annonce de premiers produits du bout des lèvres, TP-Link évoque une gamme complète basée sur des puces Broadcom, du simple répéteur aux routeurs destinés aux joueurs et autres amateurs de performances. 

On commence avec le RE705X, un répéteur bi-bande AX1800 (1,2 Gb/s + 574 Mb/s) sur lequel on a peu de détails. Il faut dire qu'il n'est pas attendu avant le troisième trimestre. Son tarif sera de 100 dollars. Il est prévu pour accompagner le routeur Archer AX1800 qui, comme son nom l'indique, utilisera la même norme et un processeur à quatre cœurs. 

Il est annoncé également pour le troisième trimestre à un tarif de 130 dollars. TP-Link précise qu'il sera décliné dans une version AX1500 (1,2 Gb/s + 300 Mb/s) utilisant le même SoC sur laquelle le constructeur ne donne pas plus de détails. Dommage. La marque semble se concentrer dans un premier temps sur son offre haut de gamme.

Deux routeurs Wi-Fi 6 dès mars en France

Elle avait ainsi présenté les routeurs Archer AX6000 et AX11000 début décembre. Le premier est déjà disponible outre-Atlantique pour 350 dollars, le second est attendu d'ici la fin du mois à 450 dollars. Ils arriveront en France en mars.

Pour rappel, il existe déjà des routeurs Wi-Fi 6 sur le marché français, les constructeurs ayant multiplié les annonces ces dernières années, il a fini par en sortir quelque chose. Ainsi, ASUS propose déjà ses RT-AX880U à 370 euros et Rapture GT-AX11000 à plus de 500 euros. Netgear vend depuis peu son Nighthawk AX8 à 370 euros.

L'AX6000 promet des débits allant jusqu'à 4,8 Gb/s sur la bande des 5 GHz et 1,1 Gb/s sur celle des 2,4 GHz, l'AX11000 exploite trois bandes : 2x 4,8 Gb/s + 1,1 Gb/s.

Pour cela, les évolutions du Wi-Fi 6 sont mises en œuvre, dont certaines étaient déjà présentes sur le Wi-Fi 5 (Wave 2) : blocs de 160 MHz, modulation 1024 QAM, plus grande durée des symboles OFDM, codage OFDMA, MU-MIMO renforcé, réduction des interférences (BSS Color) et de la consommation des clients (Target Wake Time), etc.

L'Archer AX6000 utilise un processeur 64 bits à quatre cœurs (1,8 GHz), deux coprocesseurs, 1 Go de mémoire et 128 Mo de stockage. Il intègre huit antennes, huit ports LAN Gigabit (agrégation de deux possible), un port WAN à Multi-Gig à 2,5 Gb/s et deux ports USB 3.1 Gen 1 (Type A + Type C). 

Il se limite par contre au WPA2 et propose des fonctionnalités communes pour ce genre de produit : réseau Wi-Fi invité, contrôle parental, gestion de la QoS et contrôle parental via un outil TrendMicro (offert trois ans), VPN, etc. Comme pour Deco, l'installation simplifiée (via Bluetooth) et l'intégration Alexa/IFTTT sont mises en avant. 

L'Archer AX11000 monte d'un cran avec l'intégration d'un troisième coprocesseur, de 512 Mo de stockage et le support du WPA3. La troisième bande peut être dédiée aux jeux en ligne, avec des fonctionnalités spécifiques dans l'interface pour prioriser le flux de certains jeux. Les statistiques avancées sont également affichées.

Ici, c'est clairement les modèles XR500/XR700 de Netgear et DumaOS qui sont visés.

La gamme Mesh va encore évoluer

Du côté du réseau maillé, deux nouveautés sont évoquées. La première est un répéteur bi-bande Wi-Fi 5 (867 Mb/s + 300 Mb/s). Il inaugure la gamme OneMesh qui vise à proposer un fonctionnement de type Mesh hors des produits Deco. Une mise à jour du firmware sera nécessaire, les Archer A7/C7 seront les premiers concernés.

Mais contrairement à ce que propose Netgear avec ses modèles Nighthawk, ouverts à la concurrence, il faudra que ce soit des routeurs TP-Link. Un point que l'on ne pourra que regretter, surtout sur le marché français dominé par les box d'opérateurs. Son tarif est de 50 dollars, le prix en euros n'ayant pas été dévoilé. Il est attendu pour le mois d'avril.

Le Deco X10 sera pour sa part lancé au troisième trimestre sous la forme d'un pack de deux éléments à 350 dollars. Il passera alors à son tour au Wi-Fi 6 (tri-bande, AX2700) et s'attaquera donc au Orbi AX Mesh de Netgear. On en sait également peu sur ce produit, si ce n'est qu'il promet un backhaul Wi-Fi de 1,95 Gb/s.

Il faudra alors voir ce qu'il apporte concrètement face à l'actuel M9 Plus (AC2200).

TP-Link Mesh 2019TP-Link Mesh 2019

Quid des clients ?

Reste une inconnue face au développement du Wi-Fi 6 chez les constructeurs : l'intégration aux appareils. En effet, pour le moment peu de cartes filles, de clé USB ou même de PC/smartphones compatibles ont été annoncés.

Ils seront néanmoins nécessaires pour profiter au mieux de ces technologies, qui sont rétrocompatibles avec les normes Wi-Fi précédentes. Il en va de même pour les réseaux Multi-Gig puisque les débits annoncés (jusqu'à 4,8 Gb/s par bande) devraient permettre de dépasser largement 1 Gb/s dans la pratique.

Il faudra donc que les réseaux filaires mais aussi le reste des composants suivent.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact