Nu Audio : une carte son PCIe pour joueurs chez EVGA, avec ampli-op échangeables

Pour détecter les ennemis ou les pigeons ?
Nu Audio : une carte son PCIe pour joueurs chez EVGA, avec ampli-op échangeables

EVGA se lance dans les cartes son PCIe avec sa Nu Audio, réalisée en partenariat Audio Note. Amplificateurs opérationnels échangeables, bandeau RGB, DAC et CAD à plus de 120 dB sont au programme. Pour se démarquer, le fabricant mise sur une interface logicielle simple et un son le plus pur possible, qui doit vous aider à... détecter les ennemis dans une partie.

EVGA est principalement connue pour ses cartes graphiques (NVIDIA exclusivement), ses cartes mères (Intel exclusivement) et ses alimentations, visant le haut de gamme et les adeptes d'overclocking. Mais la société propose bon nombre d'autres produits comme des systèmes de refroidissement, des souris, des boîtiers et même un PC portable.

EVGA vient jouer sur les platebandes d'ASUS et Creative

À l'image de nombreux constructeurs du marché, la marque veut continuer à se diversifier. Elle profite du CES de Las Vegas pour annoncer sa première carte son en PCIe 2.0 x1 : la Nu Audio. Elle est conçue en partenariat avec Audio Note qui se définit comme rien de moins que « le plus grand fabricant européen d'audio haute performance, avec un réseau de distribution mondial ».

Il s'agit d'un marché de niche car, de nos jours, les cartes mères intègrent une puce audio plus au moins performante suivant les gammes de produits : Realtek (qui équipe une grande majorité des cartes), SupremeFX chez ASUS, etc. De quoi « faire le job », mais ces puces montrent leurs limites selon les utilisateurs les plus exigeants.

En plus d'être un marché restreint, il est déjà occupé par deux concurrents : Creative avec ses Sound  Blaster(X) et ASUS avec ses Essence/Xonar. EVGA doit donc faire la différence. En plus des caractéristiques techniques de la carte, le constructeur compte certainement sur sa notoriété auprès des joueurs pour se démarquer.

Composants haut de gamme et absence de traitement

Il utilise des « composants exclusifs » d'Audio Note sur sa carte son, notamment des condensateurs et des résistances. EVGA met aussi en avant la qualité de fabrication de sa Nu Audio comprenant « deux couches – une pour l'analogique, l’autre pour le numérique – afin de réduire le transfert de bruit ».

Un port d'alimentation S-ATA est présent, ainsi qu'un radiateur au niveau de l'étage d'alimentation. Le cœur de la carte son est articulé autour d'un DSP xCORE-200 DSP de XMOS, d'un DAC (convertisseur numérique vers analogique) AKM AK4493 avec un rapport signal/bruit de 123 dB, d'un ADC (convertisseur analogique vers numérique) AKM AK5572 à 121 dB pour l'entrée ligne et d'un deuxième ADC Cirrus Logic CS5346 à 103dB pour le microphone.

  • undefined
  • undefined
  • undefined

Comme sur la Sound BlasterX AE-9, les amplificateurs opérationnels (ampli-op) des sorties ligne et casque peuvent être remplacés par l'utilisateur s'il le souhaite. Le fabricant affirme qu'il n'applique aucun traitement afin de restituer un son le plus pur possible, contrairement au BlasterX Acoustic Engine Pro de Creative et ses « améliorations sonores ».

Pour EVGA, ce serait justement cette pureté qui donnerait un son réaliste dans les jeux vidéo. Vrai argument ou bullshit marketing ? Les tests trancheront. Mais la suite des arguments du fabricant devrait en faire sourire certains. Selon EVGA, la Nu Audio permettrait en effet une « détection améliorée et précise de l'ennemi, et une immersion accrue ».

Jack 6,35 mm, RCA, S/PIDF et RGB

La connectique comprend une paire de sorties RCA (analogique), un S/PDIF (numérique), une prise jack de 6,35 mm pour le casque (impédance de 16 à 600 ohms), ainsi que deux jacks de 3,5 mm pour les entrées ligne et microphone. La carte peut enregistrer de l'audio jusqu'à 384 kHz en 32 bits sur l'entrée ligne, contre 192 kHz et 24 bits pour le micro.

Pour les amateurs du genre, des LED RGB sont présentes pour illuminer le logo sur la tranche. 10 modes prédéfinis sont disponibles, dont certains pour réagir en fonction du son produit. Bonne nouvelle, vous pouvez également les éteindre complètement. Toutes les caractéristiques techniques de la carte Nu Audio sont disponibles par ici.

EVGA Nu Audio EVGA Nu Audio

Logiciel maison avec un minimum d'options

Elle est livrée avec un logiciel maison « des plus simple » qui « permet d’aller droit au but en proposant juste les fonctions qu’il faut ». Une tendance à contre-courant des constructeurs qui vantent généralement le nombre d'options disponibles et de paramètres ajustables.

Pour autant, la position d'EVGA se défend puisque le fabricant cible principalement les joueurs, dont la plupart voudront certainement installer la carte et l'utiliser sans passer des heures à jouer avec les réglages. Les premiers tests – indépendants – nous permettront d'en apprendre davantage sur ce point.

Quoi qu'il en soit, la carte son sera disponible le 16 janvier, pour un tarif qui n'a par contre pas été précisé. Selon plusieurs de nos confrères sur place à Las Vegas, elle coûterait 250 dollars. Elle se placerait juste sous la Sound BlasterX AE-9 à 300 dollars.

18 commentaires
Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 11/01/19 à 10:04:45

Deux fois le prix d'une Maya44, par un constructeur qui n'a aucune expérience en audio. Plus que bof.

Avatar de Buldom Abonné
Avatar de BuldomBuldom- 11/01/19 à 19:59:03

Je presume que la sortie est en mode Dolby Surround live ?

Avatar de Buldom Abonné
Avatar de BuldomBuldom- 11/01/19 à 22:28:39

Dolby Digital Live je voulais dire

Avatar de eyce Abonné
Avatar de eyceeyce- 13/01/19 à 07:14:04

Le slide "Digital" laisse craindre des coupures :( "Numérique - De la source à la restitu -"

Avatar de CMarcP Abonné
Avatar de CMarcPCMarcP- 13/01/19 à 10:55:21

Il serait intéressant d'étudier quel est le cheminement du son sur un PC. Si je lis un FLAC ou un CD, avec la sortie optique branchée sur un ampli qui tiens la route, est-ce que le materiel de la carte mère n'est pas suffisant ? Ca reste numérique d'un bout à l'autre ? Je serais preneur d'un dossier là dessus :)

Avatar de Bradush Abonné
Avatar de BradushBradush- 13/01/19 à 23:56:55

(quote:39028:CMarcP) Ca reste numérique d'un bout à l'autre ?

En optique ou en coax, c'est l'horloge de ton PC qui est utilisée, ce qui peut avoir son importance.

Cette carte reprend, le vide et le flambeau audiophile des Asus Essence STX I et II (gros marché d'occasion) Maintenant qu'Asus s'oriente plus gamer avec des leds.

Les maya44 sont une cible plus MAO (DAC bien plus modeste et amplification casque plus limite non ?).

Il n'y a pas beaucoup de solutions PC type cartes pour alimenter directement de gros casques 300-600 ohm sans passer par un ampli dédié. Mais vu le tarif (ça va faire du 300€), il vaut mieux s'orienter sur une STX ou un ensemble DAC/Ampli casque.

Édité par Bradush le 14/01/2019 à 00:00
Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 14/01/19 à 10:36:03

(quote:39028:CMarcP) Il serait intéressant d'étudier quel est le cheminement du son sur un PC. Si je lis un FLAC ou un CD, avec la sortie optique branchée sur un ampli qui tiens la route, est-ce que le materiel de la carte mère n'est pas suffisant ? Ca reste numérique d'un bout à l'autre ? Je serais preneur d'un dossier là dessus :)

Si tu sors en optique, alors oui, c'est tout numérique. La sortie de la carte mère suffit amplement dans ce cas.

Avatar de Bradush Abonné
Avatar de BradushBradush- 14/01/19 à 14:50:57

(quote:39033:alex.d.) Si tu sors en optique, alors oui, c'est tout numérique. La sortie de la carte mère suffit amplement dans ce cas.

Même si je suis d'accord, "suffit" ne veut pas dire grande chose. Moi, manger un Krisprols me suffit en terme de goût...

Il sera numérique, mais cela n'indique pas qu'il ne subit aucun traitement. Ton fichier numérique selon son format, selon le circuit sera juste 'depacké', mais peut très bien subir un traitement downsampling, upsampling, filtrage, etc. Et comme déjà précisé dans le cas d'une carte mère avec Spdif, c'est l'horloge de la source qui donne le "tic et le toc". Cette horloge, en théorie, est importante dans le cadre de la restitution du son numérique. Sur des DAC moyen/haut de gamme (maintenant même sur des petits), il y a un gros travail sur les horloges avec souvent 2 sources différentes pour traiter séparément, le 44,1 et le 48kHz ainsi que leurs multiples. C'est l'un des principaux soucis, des transmissions numériques (pas que audio), le Jitter. On ne peut donc pas dire qu'une interface numérique = une autre interface numérique. Cela ne veut pas dire non plus que c'est forcement audible loin de là.

Rassure-toi, si c'est pour aller sur un ampli HC (et certainement les enceintes qui vont avec), tu ne risques pas d'entendre la différence.

On a souvent tendance à avoir le biais de pensée : c'est numérique donc "ça ne bouge pas, tout se vaut, c'est le son impeccable" et c'est analogique "donc c'est moins bon". L'un va avoir le bruit et la modification du signal provoqué par divers phénomènes et divers soucis. L'autre, le numérique, va avoir le 'jitter' et dans certains cas la transmission du bruit d'une source au dac et/ou à l'amplification.

Un autre biais, c'est "le signal subit un traitement : c'est forcement pas bon". C'est tout relatif. Un bon filtre, une correction en fonction de la salle d'écoute, un oversampling, etc. Typiquement, les enregistrements ou le mastering sont effectués dans des conditions quasi parfaites. Mais beaucoup d'entre nous ne vivent pas dans un studio d'enregistrement. Dans une pièce avec une acoustique difficile (très petite ou grande, très anguleuse, avec un sol dur, etc) il vaut mieux un ampli HC avec un bon un traitement visant à corriger les défauts de l'emplacement d'écoute, qu'un ensemble ultra-audiophile décodant du DSD sans traitement intermédiaire. De plus les circuits des DAC procèdent eux-mêmes à des formes d'oversampling en particulier pour éliminer le bruit.

Plus globalement, de ma petite expérience, dans le cadre de mon utilisation, ce type de carte est plus que justifiée (je ne sais pour celle-là) pour une écoute de musique attentive avec des casques moyen ou haut de gamme. Comme audiophile objectiviste, j'ai plusieurs fois retiré mes Essence STX pour revenir aux circuits audio de cartes-mères haut de gamme. Je suis toujours revenu aux cartes dédiées sauf maintenant où j'utilise un ampli/dac usb.

Mais, effectivement, ce n'est pas ton cas d'utilisation.

Avatar de Liam Abonné
Avatar de LiamLiam- 15/01/19 à 05:10:03

Attends, c'est quoi cette histoire d'horloge, y a pas de buffer sur un ampli qui prend en entrée un signal numérique ??

En plus, bon, avant d'avoir un jitter perceptible par l'oreille humaine faut y aller quand-même...

Avatar de Bradush Abonné
Avatar de BradushBradush- 15/01/19 à 09:44:02

(quote:39048:Liam) Attends, c'est quoi cette histoire d'horloge, y a pas de buffer sur un ampli qui prend en entrée un signal numérique ??En plus, bon, avant d'avoir un jitter perceptible par l'oreille humaine faut y aller quand-même...

Je n'ai pas collé assez de "en théorie" et de "Cela ne veut pas dire non plus que c'est forcement audible loin de là" ? Nous sommes bien d'accord. :smack::smack:

Le jitter est rarement audible, mais même le terme 'audible' est très vague. Ce qui est mieux, moins bien, les différences que l'ont perçoit distinctement ou pas... Faut rester humble en audio et avec ses oreilles. Surtout les miennes qui commencent à vieillir.

Pour l'horloge ce n'est pas absolu, mais sur la plupart des équipements Spdif, je pense qu'il n'y a pas de choix et c'est généralement la source la master clock. Ce qui n'est pas, là aussi, forcément un problème. J'interviens juste pour dire qu'au minimum, à la mesure, une interface numérique n'est pas forcement égale à une autre.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact