Les SSD montent en puissance, les boîtiers PC enfin en pleine révolution

Le Q500L change la donne
Les SSD montent en puissance, les boîtiers PC enfin en pleine révolution

Ces dernières années, les SSD ont pris le pouvoir dans nos PC, alors que les lecteurs optiques et disques durs classiques sont en perte de vitesse. De quoi inciter les constructeurs à proposer des boîtiers plus compacts, tout en permettant d'utiliser des cartes mères/graphiques à taille normale.

Cooler Master vient de lancer son Q500L, grand frère de l'actuel Q300L. On pourrait y voir l'annonce d'une énième référence, mais il s'agit de bien plus que ça : le symbole d'une mutation en cours sur le marché des boîtiers PC.

Un secteur où les trois plus grands chamboulements de ces 20 dernières années ont été la fin des BigTower AOpen, l'arrivée des panneaux latéraux vitrés puis des ventilateurs RGB. C'est dire. Désormais, il faut aussi compter avec la disparition progressive des emplacements 3,5"/5,25" en façade sur des modèles moyen tour.

Elle découle principalement d'évolution dans le domaine du stockage, qui a radicalement changé ces dernières années, tant dans les protocoles que les formats ou même les solutions misent en œuvre.

Stockage de données : un nouveau mix technologique

Si le disque dur a encore toute sa place, il est progressivement relégué au rang de simple stockage de masse, aux NAS et autres machines à bas coût. 

Les photos et vidéos de la famille ne sont d'ailleurs plus forcément stockées dans l'ordinateur familial, mais plutôt dans le smartphone de chacun, des services de « Cloud » à la Dropbox ou un NAS présent sur le réseau familial pour ceux qui veulent une solution centralisée, mais dont ils ont le contrôle. 

On préfère de plus en plus les clés USB aux disques durs externes et autres disques optiques. Pour le stockage plus classique, les SSD sont désormais la norme, avec des modèles S-ATA 2,5" ou du PCI Express sous différentes formes. Loin des cartes filles des débuts, il l s'agit désormais souvent de simples barrettes M.2 plus ou moins longues. 

Il est même possible d'en monter en RAID sur une simple carte PCIe x16, ou plus simplement utiliser un SSD M.2 NVMe et un autre S-ATA sur une même carte PCIe x8 vendue une vingtaine d'euros. Ce, sans parler des emplacements directement intégrés aux cartes mères. 

MSI M.2 Xpander-Aero
Le M.2 Xpander-Aero livré en bundle avec la MEG X399 Creation

Avec ses H10 (Teton Glacier), Intel n'hésite d'ailleurs pas à proposer deux types de puces sur un même module M.2 2280 : de la flash NAND QLC pour le stockage (256 Go à 1 To) et 16/32 Go de cache Optane Memory. Chez Toshiba, ce sont les BG4 qui vont sans doute changer la donne, avec pas moins de 1 To stockés sur un SSD de 22x30 mm.

Dès lors, tout l'espace qui était pensé pour accueillir de nombreux disques durs ou lecteurs CD/DVD/BD dans nos boîtiers devient progressivement obsolète. Ce, même s'il y aura toujours des fans de grosses machines exubérantes, ou de boîtiers simplement imposants car ils accueillent des composants dignes d'une station de travail.

Certains boîtiers commencent à dire adieu aux emplacements externes

Cette évolution permet une intégration bien plus compacte et commence à initier un mouvement consistant à repenser l'organisation de nos PC. Il y a un peu plus d'un an, Cooler Master lançait discrètement son Masterbox Lite 3.1. Un modèle pensé pour les cartes mères Mini ITX et Micro ATX, compatible avec des cartes graphiques pouvant aller jusqu'à 380 mm, avec une particularité : il n'est pas prévu pour accueillir un lecteur optique ou des périphériques en façade.

Affichant une profondeur de 456 mm pour 381 mm de haut, il se veut personnalisable (avec des éléments imprimables en 3D), capable d'embarquer des composants de haute performance et/ou un kit de watercooling, mais avec seulement deux emplacements pour HDD 3,5" et un pour HDD/SSD 2,5". Il est vendu 40 à 50 euros.

Thermaltake a suivi la tendance quelques mois plus tard avec le Versa H17 aux alentours de 60 euros. Encore plus compact il affiche une profondeur de 380 mm seulement pour 390 mm de haut. Il fait en effet l'impasse sur une façade exubérante, se veut plus sobre mais n'en garde pas moins le même objectif : profiter de l'amélioration de la densité des composants. Il ne peut ainsi accueillir que deux HDD 3,5" et deux HDD/SSD 2,5". 

  • Cooler Master MasterBox Lite 4.1
  • Cooler Master MasterBox Lite 4.1
  • Thermaltake Versa H17
  • Antec NX100
  • Fractal Design Mini C
  • Fractal Design Mini C
  • Corsair Crystal 280X

D'autres ont fait de même, proposant des boîtiers de moins de 400 mm de haut et une profondeur réduite, sans ouverture en façade mais gérant de grandes cartes graphiques : Antec et son NX100 à 35 euros, les Fractal Design Mini C et InWin 301 à 90 euros. D'une certaine manière, le Crystal 280X de Corsair est de la même trempe, mais pénalisé par sa composition en deux foyers (soit 276 mm de large) et son prix : 120 euros.

Dans tous ces cas, on reste sur des modèles d'une profondeur assez classique, permettant de gérer de grandes cartes graphiques, mais aussi parce que les constructeurs préfèrent encore garder de l'espace pour différents éléments optionnels côté refroidissement ou stockage. De plus, on reste limité à de petites cartes mères.

Le cas du Q500L de Cooler Master

Ce n'est pas forcément un problème, tous les éléments courants étant désormais intégrés, du réseau filaire au Wi-Fi en passant par la multitude de ports USB ou audio. Mais certains continuent de vouloir plus qu'un emplacement PCIe x16, pour une seconde carte graphique, une carte fille 10 GbE ou RAID, etc. 

C'est là qu'un modèle comme le Q500L de Cooler Master entre en scène. Reprenant le concept carré et modulaire du Q300L, il permet de faire tenir une carte mère ATX dans un boîtier de seulement 381 mm de haut pour une profondeur de 386 mm et 230 mm de largeur. Il doit arriver sous peu en France dans les 60 euros.

  • Cooler Master Q500L
  • Cooler Master Q500L
  • Cooler Master Q500L
  • Cooler Master Q500L
  • Cooler Master Q500L
  • Cooler Master Q500L

Des cartes graphiques jusqu'à 270/360 mm peuvent être utilisée, en fonction de l'alimentation mise en place. Cette dernière vient en effet se placer à droite de la carte mère (Micro ATX, ATX) ou dessous (Mini ITX). Les HDD/SSD doivent être placés à l'arrière du châssis, deux emplacements permettant d'y intégrer chacun un HDD 3,5" ou deux HDD/SSD 2,5".

Bref, c'est presque la fusion parfaite de l'ordinateur classique et du Mini PC, pour qui ne veut pas une collection de disques durs ou de SSD 2,5" au sein de sa machine. Pour les adeptes de refroidissement, n'ayez crainte : il peut gérer jusqu'à deux éléments de 120 mm (ou un de 240 mm) sur le haut, 2x 120 mm en bas et un 120 mm à l'arrière.

Finalement, le seul reproche que l'on peut lui faire c'est de reprendre également le look du Q300L, assez moyen avec sa plaque mesh/anti-poussière amovible. Utile pour assurer un bon refroidissement à peu de frais, mais on espère qu'une version un peu plus sobre finira par voir le jour.

  • Introduction
  • Stockage de données : un nouveau mix technologique
  • Certains boîtiers commencent à dire adieu aux emplacements externes
  • Le cas du Q500L de Cooler Master
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact