Aquantia veut du réseau jusqu'à 5 Gb/s partout, un partenariat avec Qualcomm pour le Wi-Fi 6

En attendant le 10 GbE accessible...
Aquantia veut du réseau jusqu'à 5 Gb/s partout, un partenariat avec Qualcomm pour le Wi-Fi 6
Crédits : alphaspirit/iStock/Thinkstock

Le port RJ45 à 1 Gb/s (soit 130 Mo/s environ) va commencer à faire partie du passé. C'est en tous cas ce qu'espèrent certains constructeurs comme Aquantia. Conscients que le 10 Gb/s ne va pas se démocratiser tout de suite, ils misent sur une solution intermédiaire, qui doit accompagner le Wi-Fi 6 : le Multi-Gig.

Même si vous êtes attentifs au marché des composants PC, la marque Aquantia ne vous dit peut-être rien. Proposant des solutions dans le domaine du réseau, elle s'est surtout fait remarquer ces dernières années à travers l'AQC107.

C'est essentiellement grâce à cette puce que de nombreux constructeurs proposent des produits équipés d'un port RJ45 pouvant atteindre 10 Gb/s : fabricants de NAS, de cartes mères ou même de cartes réseau, tous l'utilisent. En 2019, la société compte sur une autre norme pour se développer : le Multi-Gig, soit du réseau à 2,5 Gb/s ou 5 Gb/s.

Elle vient pour cela d'annoncer de nouvelles puces, et un partenariat avec Qualcomm.

Le Multi-Gig enfin dans nos PC ?

Le Multi-Gig n'est pas tout à fait nouveau. La norme est poussée depuis 2014 par l'alliance NBASE-T et part du principe que le 10 GbE n'est pas toujours utile et encore coûteux. Une solution intermédiaire permettant de dépasser 1 Gb/s reste néanmoins nécessaire. C'est ainsi que sont nés les 2.5GBASE-T et 5GBASE-T, validés par l'IEEE fin 2016 à travers le 802.3bz.

Ces derniers mois on a vu les constructeurs se pencher sur la question, notamment dans le domaine du PC. C'est le cas d'Intel, mais aussi de fabricants de cartes mères comme ASRock. Le Multi-Gig pourrait ainsi bien commencer à se généraliser, ouvrant la voie à des réseaux permettant d'atteindre 320 à 640 Mo/s (maximum théorique).

Realtek est déjà sur le coup, mais Aquantia ne compte pas se laisser faire et a également communiqué ces derniers mois sur ses solutions. Avec l'AQN108 elle a dès la mi-2017 visé le marché des entreprises. L'année dernière, la société s'est concentrée sur celui de l'automobile, notamment via une association avec NVIDIA.

Au Computex de juin, elle évoquait de nombreux partenariats autour de ses produits, mais il était alors surtout question de solutions à 10 Gb/s. C'est seulement à l'occasion du CES 2019 que la marque évoque publiquement de nouvelles puces qui doivent permettre de généraliser le réseau à 2,5 et 5 Gb/s dans nos PC : les AQC112C et AQC111C.

Le premier peut gérer les standards 100BASE-TX, 1000BASE-T et 2.5GBASE-T. Le second est également capable de gérer le 5GBASE-T. Ces puces sont prévues pour une intégration directe à des cartes mères. Notez que des déclinaisons exploitant une interface USB 3.1 Gen 1 existent déjà : les AQC111U et AQC112U.

ASUS premier partenaire d'Aquantia

Aquantia indique qu'ASUS est le premier constructeur à exploiter l'AQtion AQC111C avec ses Maximus XI Extreme et Maximus XI Formula (Z390). Elles ont été annoncées en octobre dernier et sont déjà disponibles. D'autres devraient suivre.

La société précise que ses puces peuvent être également utilisées dans des routeurs, NAS, docks et autres solutions embarquées. Les débits de 2,5 Gb/s et 5 Gb/s sont supportés via un simple câble RJ45 Cat5e jusqu'à 100 mètres. En général, on conseille plutôt de ne pas dépasser les 60/75 mètres pour 5 Gb/s.

Tableau RJ45 Réseau Câbles Catégories

Le Wi-Fi 6 comme rampe de lancement

L'autre nouvelle du CES est un partenariat avec Qualcomm autour du Wi-Fi 6 (802.11ax). Avec un débit qui peut atteindre plusieurs Gb/s, il faut forcément dépasser ce que proposent les contrôleurs réseau classiques. L'idée est donc de faire travailler ensemble ces deux technologies afin de les proposer aux marques pour une intégration aisée.

Il faut donc s'attendre à voir un nombre croissant de produits proposer de telles caractéristiques, plusieurs annonces ont d'ailleurs déjà été faites depuis Las Vegas. En France, les box étant en général au centre des installations réseau, il faudra sans doute attendre encore un peu pour que ces technologies percent vraiment.

Même Free qui a intégré un port SFP+ (10 Gb/s) au Server de sa Freebox Delta a pour le moment fait l'impasse sur le Wi-Fi 6, préférant l'actuel Wi-Fi 5 (802.11ac) dans une version tri-band plutôt rapide (voir notre analyse).

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

3 commentaires
Avatar de ZoZo Abonné
Avatar de ZoZoZoZo- 08/01/19 à 17:58:58

C'est bien que les cartes mères s'y mettent, mais c'est encore le vide côté switchs.

Avatar de hwti Abonné
Avatar de hwtihwti- 09/01/19 à 03:43:06

L'AQC107 supportait déjà les 2.5Gbps/5Gbps en plus du 10Gbps, et il avait une version dérivée AQC108 sans le 10Gbps.

J'ai l'impression que les AQC111C/ACQ112C sont surtout destinés à être moins chers :

  • 2.5Gbps ou 5Gbps maximum (chauffe moins ?)
  • PCIe 2.0/3.0 x1 au lieu de x4 (donc PCIe 3.0 obligatoire pour tenir les 5Gbps)
  • un peu plus petits
Édité par hwti le 09/01/2019 à 03:44
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 09/01/19 à 04:36:29

(quote:38848:hwti) ...

Oui (accessoirement, on ne trouve l'AQC108 presque nulle part malgré son existence)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact