AMD annonce de nouveaux Athlon et Ryzen Mobile, du 28 nm dans des Chromebook

2019, année du rebranding ?
AMD annonce de nouveaux Athlon et Ryzen Mobile, du 28 nm dans des Chromebook

C'est avec impatience que les adeptes d'AMD attendaient l'annonce des Ryzen 3000. Ils vont être plutôt déçus par ce que le constructeur leur présente ce soir : essentiellement des puces pour PC portables dont la vraie nouveauté réside dans la référence.

Alors que sa conférence de presse n'est attendue que mercredi soir, AMD diffuse un premier lot d'annonces. Elles concernent le monde de la mobilité avec de nouveaux CPU mobiles sous la référence Athlon et Ryzen.

Mais le constructeur semble malheureusement décidé à continuer d'entretenir la confusion entre ses gammes, faisant référence à des produits de la génération 3xxx alors que la finesse de gravure se contente de passer parfois à 12 nm et que l'architecture n'a pas vraiment évolué par rapport à la série 2xxx.

Pire : si de premières puces arrivent dans les Chromebook, il s'agit de vieux modèles en 28 nm. Il y a néanmoins quelques bonnes nouvelles avec l'arrivée de nouvelles déclinaisons et du changement côté pilotes.

Vous avez demandé du 7 nm, ne quitez pas...

Depuis son retour en force sur le marché des processeurs, AMD a multiplié les bonnes initiatives mais aussi les choix plus malheureux. C'est notamment le cas en ce qui concerne la dénomination de certaines de ses puces où les générations s'entremêlent, avec parfois des limitations discrètes comme dans le cas de l'Athlon 200GE.

Et alors que l'on attend l'arrivée de CPU grand public gravés en 7 nm, faisant suite à l'annonce des nouveaux processeurs EPYC, le constructeur arrive avec une série 3xxx composée de puces en 12/14 nm. Bien qu'AMD évoque une « seconde génération mobile », leur architecture n'évolue pas, puisque la série 2000 était déjà à mi-chemin entre Zen et Zen+.

Elles ont juste droit à une configuration différente au niveau des fréquences, du cache, du TDP, etc. La société en profite pour mettre en place une gamme « H » à 35 watts de TDP, qui intègreront des machines avec un meilleur refroidissement, contre 15 watts pour les « U » (en fait de 12 à 25 watts). C'est d'ailleurs la seule différence entre ces références.

Un Athlon 300U fait également son apparition. Une dénomination là encore trompeuse puisqu'il s'agit simplement d'un Ryzen 3 3200U dont les fréquences ont été revues à la baisse. Ce dernier étant lui-même un 2200U avec un simple boost de 100 MHz sur le CPU et 200 MHz sur le GPU. Toutes deux restent sur une finesse de gravure de 14 nm :

AMD Ryzen Mobile 2019 Specs

Bref, on ne peut que blâmer la société pour ce choix plus que douteux. Surtout venant de la part d'un constructeur qui se moque régulièrement des pratiques de ses concurrents en la matière. On attend mieux de la part d'un challenger qui n'hésite pas à jouer sur la vertu dans sa communication. Sur ce point, la déception est totale.

Le FX505DY TUF Gaming d'Asus comme porte-étendard

AMD ne communique pour le moment que sur une nouvelle référence signée ASUS autour de cette gamme : le FX505DY TUF Gaming, un 15,6" (1080p) exploitant un Ryzen 5 3550H et une Radeon RX 560X. Pesant 2,4 kg avec des dimensions de 399 x 279 x 26 mm, il vise surtout les joueurs occasionnels à budget modéré. 

Il peut être accompagné d'un maximum de 32 Go de DDR4 à 2,4 GHz, de 256 Go de SSD + 1 To de HDD/SSHD et sa dalle peut être classique (60 Hz) ou compatible FreeSync (120 MHz au maximum). Une sortie HDMI 2.0 est présente, aucun autre détail n'a été donné concernant ses caractéristiques. 

« D’autres systèmes devraient être lancés en 2019. Ces nouveaux ordinateurs seront proposés par Acer, ASUS, Dell, HP, Huawei, Lenovo, et Samsung dès cette année » précise le communiqué de presse.

AMD Ryzen ASUS FX505DY TUF GamingAMD Ryzen Mobile Pilotes 2019

Des pilotes accessibles à tous

La vraie bonne nouvelle de cette série d'annonce réside dans les pilotes, AMD indiquant qu'ils peuvent désormais être utilisés sur tous les portables équipés d'une puce de la génération Ryzen Mobile. 

Dès le premier trimestre, vous pourrez ainsi utiliser n'importe quelle mise à jour publiée par la société, quel que soit le constructeur de votre appareil.  Bien entendu, ce dernier continuera sans doute à pousser ses propres versions validées pour telle ou telle machine. Mais cela permettra entre temps une mise à jour plus rapide, un point qui peut avoir son importance pour les joueurs.

Recyclage honteux dans les Chromebook

L'autre grande nouvelle était l'arrivée d'un partenariat autour des Chromebook. Pour rappel, il s'agit d'appareils fonctionnant sous Chrome OS, le système d'exploitation basé sur le navigateur de Google. 

Habitué des puces basse consommation/puissance, on s'attendait à y trouver des Athlon ou même une architecture spécifique, mais non. AMD a préféré miser sur de vieilles puces en 28 nm dont le TDP a été limité à six watts. Elles ont déjà été exploitée dans des produits d'entrée de gamme et leur manque d'efficacité a déjà largement été démontrée.

AMD positive en montrant que ses puces sont plus performantes que des Celeron/Pentium N d'Intel basés sur une architecture Atom Gemini Lake en 14 nm. L'autonomie est annoncée pour 10 heures, on demande à voir. Il faudra ainsi juger les produits finaux lorsqu'ils seront disponibles sur le marché.

  • undefined
  • undefined
  • undefined
  • undefined
  • undefined
  • undefined
  • undefined
  • undefined
  • undefined

« Acer proposera le Chromebook 315 et HP le Chromebook 14. Ils seront rejoints par les principaux fabricants mondiaux qui sortiront plusieurs Chromebook propulsés par AMD en 2019 » promet AMD, qui ne dévoile aucun tarif.

Ici, le texan montre surtout son incapacité à occuper le terrain de l'entrée de gamme avec ses nouveaux produits, un comble ! Il ne reste maintenant plus qu'à espérer qu'AMD a décidé de se débarrasser de ses annonces honteuses dans le mobile un dimanche soir pour tenter de faire passer à pilule discrètement avant l'ouverture du CES... et que ce qui nous attend en fin de semaine sera d'un autre acabit.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

2 commentaires
Avatar de Arona Abonné
Avatar de AronaArona- 07/01/19 à 07:47:16

Comme quoi les mauvaises habitudes ont la vie dure...

Avatar de mez Abonné
Avatar de mezmez- 07/01/19 à 14:18:13

Aller c'est bien beau tout ça (quoi que non c'est bien crade toutes ces puces), mais j'attends surtout le 7nm desktop pour passer à la caisse :D. C'est vrai que c'est prendre les gens pour des jambons de proposer de vieilles puces en 28nm pour ces laptop.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact