Pourquoi vous devriez vous méfier du chipset B365 d'Intel

2019 commence fort
 Pourquoi vous devriez vous méfier du chipset B365 d'Intel

Évoqué discrètement il y a quelques semaines, le chipset B365 d'Intel se prépare à arriver chez les constructeurs et les revendeurs. Mais cette « nouveauté » n'en est pas une et cache ses désavantages derrière une dénomination trompeuse.

Nous avons déjà eu l'occasion de l'évoquer, la question de la compatibilité, des sockets et des chipsets est un brin compliquée chez Intel. Le constructeur n'a jamais vraiment été décidé de faciliter la vie de ses clients en proposant une plateforme stable et durable comme le fait AMD avec son AM4.

Au contraire, tout est parfois fait pour les induire en erreur. On pourrait attendre d'une marque de cette envergure qu'elle fasse preuve de transparence et de clarté, notamment à travers d'excellents outils tels qu'ARK. Mais non. Ne cherchez par exemple pas de liste de compatibilité socket/chipset/CPU sur le site d'Intel, il n'y en a pas.

C'est ce qui favorise l'existence de produits un peu honteux, comme le « nouveau » B365.

Les chipsets Intel, cette prise de tête

Il arrive ainsi qu'un produit passe d'une génération à une autre en changeant de nom. Le Z370 en est un bon exemple. Clône du Z270 il a été mis sur le marché comme le premier modèle de la série 300, seule officiellement compatible avec les processeurs Coffee Lake (Core de 8ème ou 9ème génération). Les chipsets n'étaient pas prêts, Intel a donc opté pour un rebranding.

Le Z370 est donc dépourvu des avantages concrets de la série 300, notamment le support de l'USB 3.1 Gen 2 (à 10 Gb/s) et l'intégration partielle du Wi-Fi permettant d'utiliser des modules CNVio (voir notre analyse). Ironie de l'histoire, ils sont proposés sur les H310, B360 et H370, des modèles moins chers sortis quelques mois plus tard.

Pour enfoncer le clou, le constructeur a annoncé le Z390 en octobre dernier. Il s'agissait alors du Z370 tel qu'il aurait dû sortir : avec les avantages de sa gamme. Une histoire désolante mais pas si unique.

Intel Chipsets LGA 2011 Novembre 2018

Vous avez demandé un chipset pas trop cher ? Ne quittez pas

La période actuelle semble d'ailleurs favoriser les dérapages. Intel fait face à des soucis de production sur ses usines en 14 nm, ce qui touche les constructeurs de cartes mères. Ces derniers sont ainsi à la recherche de chipsets accessibles pour leurs cartes d'entrée de gamme et rencontrent apparemment quelques soucis d'approvisionnement. 

Nous avons déjà évoqué le cas du H310C en 22 nm, mais cela concerne désormais des modèles supérieurs. Au point qu'Intel propose un B365 à ses partenaires. Certains commencent d'ailleurs à exposer leurs cartes au CES de Las Vegas et il faut s'attendre à les voir débarquer chez les revendeurs d'ici peu. 

ASRock s'est par exemple fendu d'un communiqué de presse pour évoquer cinq nouveaux modèles : les B365M-ITX/ac, B365M Pro4, B365 Pro4, B365M Phantom Gaming 4 et B365 Phantom Gaming 4. De prime abord, on se dit que cette puce est une sortie de B360 amélioré. D'une certaine manière, ce n'est pas totalement faux.

Le recyclage : la solution à tous les problèmes (ou presque)

Car le B365 apporte plus de lignes PCIe, de ports USB, ainsi que la gestion du RAID. En réalité, il en a autant qu'un chipset H370. Parfait, non ? Mais il lui manque deux éléments : le support de l'USB 3.1 Gen 2 et du Wi-Fi. 

Vous commencez à comprendre le problème ? Eh oui, comme le Z370 en son temps, il n'a pas les deux seuls éléments distinctifs de la série 300. Et pour cause : il s'agit simplement d'un H270 dont le nom a été changé. Devenu B365 (avec une remise de 4 dollars) il peut être annoncé comme compatible avec les processeurs Coffee Lake. 

C'est tout le problème de la stratégie d'Intel avec le socket LGA 1151 : celui-ci n'a pas évolué depuis plusieurs générations de CPU mais les incompatibilités se multiplient, officiellement selon le chipset, alors que ce dernier n'y est pour rien. 

À trop vouloir jouer avec les dénominations et la segmentation, le constructeur se prend les pieds dans le tapis, et le client paie les pots cassés. Bref, si vous optez pour une machine avec un processeur Intel (ce qui n'est pas la meilleure idée du moment), faites attention au chipset que vous choisissez. Les B365 et Z370 étant d'anciennes séries recyclées, ils sont plutôt à éviter.

H310, B360 ou Z390, adaptez votre choix à vos besoins. Un point important puisque selon les cas, le prix des cartes mères peut varier d'une cinquantaine d'euros à plusieurs centaines d'euros.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

4 commentaires
Avatar de wohlraje Abonné
Avatar de wohlrajewohlraje- 09/01/19 à 07:51:59

Ayant acheté une carte basée sur du B360 récemment, j'ai en effet eu beaucoup de mal à comprendre les différences entre chaque modèle... Visiblement j'ai pas trop mal choisi, ouf 😇

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 09/01/19 à 09:07:26

Bon, achetez AMD en clair. :D :D :D :D :D

Intel et le foutoir pour les références, une longue histoire d'amour...

Édité par Commentaire_supprime le 09/01/2019 à 09:08
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 09/01/19 à 10:07:50

(quote:38861:Commentaire_supprime) ...

Note que chez AMD la gamme de chipset est aussi compliquée (notamment en raison de la partie intégrée au CPU qui peut faire varier les specs exploitables sur une carte mère), et le renommage y est aussi légion (coucou la série 300 qui n'existe pas vraiment :D)

Avatar de linkin623 Abonné
Avatar de linkin623linkin623- 09/01/19 à 19:37:40

David, tu tournes avec des mandarines, des chouquettes ou de l'aspirine ?

DocTB a l'air complètement dégouté, et toi tu y plonges avec bonheur. Tu veux en parler ?:mdr:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact