Transformez votre Raspberry Pi 4 en NAS

... qui va à plus de 15 Mo/s
Transformez votre Raspberry Pi 4 en NAS

Le Raspberry Pi est souvent vu comme une petite machine à tout faire, ou presque : micro PC de bureau, petit serveur, solution multimédia et même NAS. Mais dans la pratique, ce n'est jamais aussi simple. Surtout si l'on veut un minimum de performances. La version 4 Model B change la donne, on a donc tenté notre chance.

Il est courant de voir des utilisateurs miser sur des cartes mères à petit prix pour fabriquer un NAS maison. Il y a même des OS spécialisés, open source (FreeNAS, OpenMediaVault, etc.) ou chez des constructeurs.

Mais cet acronyme signifie Network Attached Storage, soit « stockage lié au réseau », il n'y a donc pas de la débauche de fonctionnalités proposées par des fabricants comme Asustor, QNAP ou Synology pour trouver son bonheur. En effet, on a parfois simplement besoin de disposer de données centralisées sur le réseau local... avec un budget limité.

On peut donc se tourner vers du matériel qui ne dispose pas d'une puissance énorme, avec des protocoles simples et largement supportés tels que Samba/CIFS. Nombreux sont ceux qui ont opté pour un Raspberry Pi dans ce but, la machine approchant du compromis recherché.

Mais tant le SoC que le système Raspbian ou la connectique disponible jusqu'à lors pouvaient limiter les performances de cette expérience, notamment au niveau du port réseau. Avec le Raspberry Pi 4, vient une offre plus performante, mais surtout le support de nombreuses distributions avec un choix plus large.

La connectique suit la même tendance, avec un véritable port réseau à 1 Gb/s et de l'USB 3.0 annoncé à un débit théorique maximal de 4 Gb/s (partagé avec l'USB 2.0). Nous avons donc décidé de profiter de ces améliorations pour tenter l'expérience d'un NAS basé sur cette machine avec un périphérique de stockage USB.

Branchement et installation de la machine

Lisez la suite : 85% de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés et membres Premium peuvent lire l'intégralité de cet article.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

33 commentaires
Avatar de Edtech Abonné
Avatar de EdtechEdtech- 29/10/19 à 08:24:39

Pas mal, je vais regarder car je suis en train de tenter de monter un serveur Plex sur un 3 B+ (j'ai peur des perfs !).

Est-ce qu'il existe des boîtiers rail din pour le Pi 4 ?

Au lieu de Ubuntu, peut-on utiliser Ubuntu Core IoT ?

Édité par Edtech le 29/10/2019 à 08:25
Avatar de Meptalon Abonné
Avatar de MeptalonMeptalon- 29/10/19 à 08:43:55

Moi j'ai fait ça avec un Raspberry Pi 3B+ et openmediavault. Bien plus facile à mettre en place. Ah oui, surtout: le disque utilisé est un Seagate pour portables de 2 To. C'est un disque "basse consommation" qui passe tout seul comme un grand sur le port USB du Raspberry, pas besoin d'alim externe.

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 29/10/19 à 08:48:51

C'est ce que j'avais fait à une époque avec un RPi2 et raspbian. On peut aussi installer Deluge torrent en tant que client torrent. Je trouve que pour faire un NAS, c'est un bon client :

  • interface web avec WebUI ou client local pour se connecter au daemon
  • une planning qui permet de régler ses limites de débit. A la différence des autres logiciel de torrent, il permet de régler aussi le jour de la semaine (et ainsi gérer le WE différemment de la semaine)

Et des fonctionnalité plus classique :

  • la Blocklist avec téléchargement automatique : toujours bon à configurer
  • Dans le contrôle à distance, le plugin Auto-add permet de définir un dossier où l'on peut déposer les fichier type .torrent (ou magnet) qui sera alors aujouté automatiquement
  • auto-extraction : pour extraire et déplacer directement dans le bon dossier de média.

et plein d'autre plugins.

Avatar de bielorusse320 Abonné
Avatar de bielorusse320bielorusse320- 29/10/19 à 09:29:30

J'ai une petite question pour ceux qui l'on mis en place : est-ce que la mise en veille des disque est gérée ou est-ce que les disques restent allumés en permanence ? Merci !

Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 29/10/19 à 09:35:33

Ah super ça Je garde au chaud pour quand j'aurais le temps :roll:

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 29/10/19 à 11:36:06

(quote:43709:bielorusse320) J'ai une petite question pour ceux qui l'on mis en place : est-ce que la mise en veille des disque est gérée ou est-ce que les disques restent allumés en permanence ? Merci !

Pas directement. Mais c'est possible via hdparm. Éventuellement hd-idle ou sdparm aussi (si hdparm ne reconnait pas le controlleur usb/sata utilisé). Il vaut donc mieux éviter les contrôleurs exotiques ^^

Avatar de cypou Abonné
Avatar de cypoucypou- 29/10/19 à 11:55:07

J'avais aussi trouvé cette vidéo très intéressante pour avoir une idée des performances du Raspberry Pi 4 avec plusieurs disques (et un hub USB3 alimenté) : https://youtu.be/O-FfOWdZAQ4

Avatar de bielorusse320 Abonné
Avatar de bielorusse320bielorusse320- 29/10/19 à 12:02:59

(quote:43712:Norde) Pas directement. Mais c'est possible via hdparm. Éventuellement hd-idle ou sdparm aussi (si hdparm ne reconnait pas le controlleur usb/sata utilisé). Il vaut donc mieux éviter les contrôleurs exotiques ^^

Merci !

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 29/10/19 à 12:41:14

(quote:43704:Edtech) Pas mal, je vais regarder car je suis en train de tenter de monter un serveur Plex sur un 3 B+ (j'ai peur des perfs !).Est-ce qu'il existe des boîtiers rail din pour le Pi 4 ?Au lieu de Ubuntu, peut-on utiliser Ubuntu Core IoT ?

Aucune idée pour les boôtiers sur rail, mais ça doit exister vu que les modifications côté boîtier sont assez minimes (seulement sur les sorties des E/S). Pour IoT Core je ne sais pas, j'utilise l'image Server de la 19.10

(quote:43705:Meptalon) Moi j'ai fait ça avec un Raspberry Pi 3B+ et openmediavault. Bien plus facile à mettre en place. Ah oui, surtout: le disque utilisé est un Seagate pour portables de 2 To. C'est un disque "basse consommation" qui passe tout seul comme un grand sur le port USB du Raspberry, pas besoin d'alim externe.

De mémoire OMV n'a pas encore été complètement porté pour le RPi 4 (enfin je crois qu'ils ont sorti une version bêta en juillet sans rien de nouveau depuis). Après je suis toujours partisan de faire les choses soi même au moins une fois avant d'utiliser du clé en main au quotidien, ne serait-ce que pour comprendre comment ça marche :D

Avatar de crocodudule Abonné
Avatar de crocodudulecrocodudule- 29/10/19 à 12:42:49

Très bon tuto, est ce que tu relèves une différence notable de perfs par rapport à l'image OMV ? (qui permet d'avoir dès le depart la fonction NAS de base + des utilisateurs + du raid + du formatage + sauvegarde + montages), outre plex, docker, downloader etc...)

Et accessoirement est ce qu on peut installer OMV sur cette distrib ubuntu x64 ?

Merci :)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact