Gigabyte lance un SSD M.2 PCIe (NVMe) de 512 Go qui se veut « abordable », mais la concurrence est rude

Crucial joue les trouble-fêtes
Gigabyte lance un SSD M.2 PCIe (NVMe) de 512 Go qui se veut « abordable », mais la concurrence est rude

Avec ses M.2 PCIe (NVMe), Gigabyte ne tente pas de proposer les produits les plus rapides, mais vise plutôt un bon rapport qualité/prix. Une nouvelle version de 512 Go vient d'arriver, mais elle se prend de plein de plein fouet le SSD Crucial P1 de 500 Go qui est à la fois plus rapide et moins cher. 

Gigabyte, principalement connu pour ses cartes mères, cartes graphiques, ordinateurs portables et autres accessoires, tente de renforcer sa diversification depuis plusieurs mois. L'objectif semble être de pouvoir être capable de fournir un PC avec presque exclusivement des produits maison, excepté au niveau des puces.

Au Computex, il nous avait ainsi présenté des modules de mémoire et des SSD. Ces derniers avaient été dévoilés juste avant le salon. Il s'agissait de modèles 2,5" (S-ATA 6 Gb/s), sans grosse démarcation face à la concurrence. Rebelote mi-septembre, mais avec une gamme M.2 PCIe (NVMe) cette fois-ci.

Bien plus rapides sur le papier, ils étaient disponibles en version de 128 et 256 Go seulement. La gamme se complète enfin avec un modèle de 512 Go. Mais là aussi les concurrents sont nombreux. Faire la différence est donc tout sauf une mince affaire.

PCIe 3.0 x2 : une question de compromis ?

Les trois SSD Gigabyte sont au format M.2 2280 (22 mm de large, 80 mm de long) avec une interface PCIe 3.0 x2. Cette dernière propose donc un débit maximum théorique de 2 Go/s, mais ce n'est pas un problème puisque les SSD ne dépassent pas les 1 550 Mo/s en lecture et 850 Mo/s en écriture pour la version de 512 Go.

Pour rappel, il était question de 1 200/800 Mo/s pour celle de 256 Go et 1 100/500 Mo/s pour celle de 128 Go. On est donc loin des ténors du marché comme les 970 Evo/Pro de Samsung qui dépassent les 3 Go/s en lecture et s'en approchent en écriture (via une interface PCIe 3.0 x4, capable donc d'atteindre 4 Go/s).

Gigabyte semble ici miser sur une recherche de compromis, les consommateurs n'étant pas forcément en demande d'une performance maximale sur les SSD, d'autres étant plus à même de se démarquer sur ce terrain. Le constructeur précise ainsi que les « utilisateurs sont à la recherche de performances, mais les tarifs des solutions NVMe PCIe Gen 3 x4 peuvent être pour eux, un frein à l’achat ». Ses SSD « basés sur l’architecture NVMe utilisent les lignes PCIe Gen3 x2 du système afin de maximiser les performances ». Une présentation tout de même un brin optimiste.

ssd M.2 Gigabyte

Le SSD Gigabyte plus cher et moins rapide que le Crucial P1

Mais le plus gros problème pourrait bien se situer là où devrait être l'argument principal de Gigabyte : le prix. Par exemple, les P1 de Crucial (lire notre test) sont en PCIe 3.0 x4 (NVMe) avec des débits plus élevés : 1 900 Mo/s en lecture et 950 Mo/s en écriture (le modèle de 1 To monte même jusqu'à 2 000/1 700 Mo/s). Reste à voir ce que chacun vaut dans la pratique.

Mais le P1 de 500 Go est vendu à 96 euros par Crucial, soit quasiment le même prix que son homologue Gigabyte de 512 Go que l'on commence à trouver à un peu plus de 100 euros. De plus, les SSD Gigabyte sont garantis pendant 3 ans... contre 5 ans pour Crucial. Seul point positif pour Gigabyte, l'endurance annoncée de ses SSD est plus élevée avec 400 To en écriture, contre seulement 100 To pour Crucial à capacité équivalente. 

Pour le moment, ces modèles ne sont que très peu référencés par les revendeurs français. Les versions de 128 et 256 Go sont par exemple quasiment absents des principales boutiques, à l'exception de Rue du Commerce qui propose sur sa marketplace celle de 128 Go à 54 euros tout de même, soit à peine quelques euros de moins qu'un 760p de 256 Go (M.2 PCIe).

Si vous n'êtes pas pressé, attendre un peu avant d'acheter un SSD M.2 PCIe est certainement une bonne idée avec les soldes qui approchent. En effet, nous avons déjà eu des SSD de 500 Go capables de dépasser les 3 Go/s pour moins de 100 euros au cours des dernières semaines. De plus, la tendance est largement à la baisse depuis plusieurs mois, comme nous l'avons montré dans notre analyse sur quatre ans d'évolution des tarifs des SSD.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact